pornolar sibel kekilli pornoları travesti porno sex videoları hd pornolar pornhub porno türbanlı sex seks hikaye türk seks hikaye seks fantezileri türbanlı seks hikaye erotik hikaye amat�r sex lezbiyen sikiş hd porno gay porno porno film izle rus porno sex izle t�rk pornolar asyali porno hd porno film izle mobil pornolar sik yalama canlı sohbet telefon sex telefonları seks itiraf cinsel hikaye porno hikaye türbanlı seks hikayeleri seks hikayeleri
19 Sep, 2018
mercredi, 10 août 2011 10:52

Solidarite Fwontalye/SJRM condamne la blessure par balle d’un commerçant haïtien à la frontière Nord

 

Dans un communiqué paru le 8 août 2011, Solidarite Fwontalye/SJRM dénonce la blessure par balle d’un commerçant haïtien, Cléomin Pierre, par un soldat dominicain à la frontière Nord haïtiano-dominicaine. L’incident s’est produit au moment où la victime s’apprêtait à se rendre au marché de Dajabon tôt dans la matinée du 8 août.

L’organisme de défense des droits humains basé à Ouanaminthe rappelle un incident du même genre dont avait été victime le 13 mai 2011 dans ce même point frontalier, Mariette Pierre. Cette commerçante haïtienne de 30 ans avait été brutalisée avant de recevoir, de dos, un projectile tiré par un soldat du Corps Spécialisé dans la Sécurité Frontalière (CESFRONT).

Tout en condamnant ces différents actes de violences portant atteinte à la vie des Haïtiens, Solidarite Fwontalye « encourage le dialogue entre les autorités des deux pays en vue d’aboutir à un consensus permettant de remédier à ces regrettables situations et faciliter le bon voisinage entre les deux peuples ».

Ci-joint l’intégralité du communiqué :

Ouanaminthe, le 08 août 2011

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

Un Haïtien blessé par balle à la frontière nord haïtiano- dominicaine

Une troisième victime en moins d’une semaine…

Cléomin Pierre est le nom d’un commerçant haïtien qui a été blessé par balle ce lundi 08 août 2011 par un soldat dominicain. L’incident s’était produit à la frontière, vers 6 heures du matin, à proximité du pont neuf reliant Ouanaminthe (Haïti) et Dajabón (République Dominicaine).

Selon les premières informations, la victime aurait reçu deux projectiles en caoutchouc et a été transportée d’urgence à Santiago par les militaires dominicains qui n’avaient même pas laissé le temps aux autorités haïtiennes d’intervenir. Des témoins ont affirmé que Cléomin se trouvait entre la vie et la mort. Cependant, malgré toutes les démarches effectuées, Solidarite Fwontalye ne pouvait recueillir aucune information concernant l’état de santé de la victime qui reçoit actuellement des soins dans un hôpital de Santiago.

Cléomin Pierre est l’un des nombreux commerçants haïtiens qui fréquentent régulièrement le marché frontalier tenu à Dajabón les lundis et vendredis. Il a été atteint des projectiles à la suite d’une altercation avec des soldats dominicains qui réclamaient de l’argent aux commerçants haïtiens qui s’apprêtaient à traverser la frontière.

Le consul haïtien accrédité à Dajabón, M. Miolin Charles-Pierre, nous a indiqué que l’avocat du Consulat est déjà saisi du dossier et ils se chargeront de poursuivre l’auteur de ce crime odieux. « Le présumé coupable, Augustin Batista Cabrál, a déjà été arrêté par les forces de police dominicaine, et nous sommes plus que déterminés à combattre ces genres de situations malencontreuses qui se répètent trop souvent sur la frontière », a déclaré M. Charles-Pierre.

Toujours selon le diplomate, c’est le troisième cas de violence enregistré sur des Haïtiens en moins d’une semaine. Deux cas d’homicide ont été signalés le week-end écoulé. Vendredi soir, un Haïtien connu sous le nom de Paulo Cherenfant a été décapité par un Dominicain du nom de Ramón Emilio Valdez dans la localité de « Vaca Gorda, Partido », République Dominicaine. Un autre ressortissant haïtien avait été tué au poignard par un citoyen dominicain samedi dernier dans la région de Las Matas.

Le 13 mai dernier, Mariette Pierre, une commerçante haïtienne avait été brutalisée avant de recevoir, de dos, un projectile tiré par un soldat du Corps Spécialisé dans la Sécurité Frontalière (CESFRONT). Ce dossier, soutenu par le Consulat haïtien à Dajabón, Solidarite Fwontalye et Solidaridad Fronteriza, se trouve pour l’instant devant la justice dominicaine pour les suites légales.

Solidarite Fwontalye, en tant qu’institution qui œuvre dans la défense des droits de la personne humaine, plus particulièrement des migrants à la frontière, condamne ces différents actes de violences portant atteinte à la vie des Haïtiens. Et, en fonction de notre mission d’accompagner, servir et défendre, nous ne saurions restés indifférentes face à de telles situations. En ce sens, nous encourageons le dialogue entre les autorités des deux pays en vue d’aboutir à un consensus permettant de remédier à ces regrettables situations et faciliter le bon voisinage entre les deux peuples.

Communication et Plaidoyer
Solidarite Fwontalye Service Jésuite aux Réfugiés et Migrants (SJRM) Ouanaminthe, Haïti

Solidarite Fwontalye/SJRM, Cité Planteau, Ouanaminthe, Haïti Téléphones : (509) 3658-3125 / 3465-0074

blog comments powered by Disqus
Dernière modification le mardi, 07 février 2012 18:48

Media

blog comments powered by Disqus

Login Form



pornolar hizli porno erotik porno porno dergisi satilik yavru kopek satilik yavru kopekleri satilik yavru kopek kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek oteli