13 Dec, 2018
mercredi, 02 mai 2012 20:42

Les Archives Nationales annoncent un nouveau service de proximité pour la diaspora

LAE ou Livraison à l’étranger, tel est le nom du nouveau programme annoncé pour satisfaire les besoins en documentation des Haïtiens /Haïtiennes de l’extérieur. L’annonce a été faite au siège du GARR par le Directeur des Archives Nationales qui a précisé que le lancement du programme est prévu au cours de ce mois de mai avec deux zones-pilotes : Miami et Orlando, aux Etats-Unis d’Amérique.
Expliquant le bien-fondé de cette nouvelle mesure, le titulaire des Archives Nationales a indiqué que les consulats d’Haïti en terre étrangère se trouvent certaines fois à 200, 300 kilomètres des ressortissants-es haïtiens qui doivent perdre des journées de travail pour s’y rendre. A travers ce nouveau programme, les Haïtiens/Haïtiennes pourront produire leurs sollicitations de documentation toujours à travers les consulats d’Haïti  mais via l’Internet.
 
Un centre d’appel gratuit sera mis en place pour les applicants-es qui auront droit à 5 appels pour effectuer le suivi de leur dossier et produire des demandes d’information. «Nous voulons ainsi accompagner les ressortissants-es haïtiens à l’étranger jusqu’à la solution de leurs problèmes de documentation, c’est la grande nouveauté qui caractérise ce programme», a assuré Wilfrid Bertrand.
 
Au cours de son intervention, le directeur des Archives Nationales a rappelé que le pays compte environ un million cinq cents mille personnes sans acte de naissance, ce qui met Haïti en porte-à-faux, dit-il, vis-à-vis d’autres pays où nous exportons ce problème de documentation. Les infrastructures liées à l’Etat Civil sont installées pour la plupart dans les villes alors que la population s’en trouve éloignée. Il faut un service de proximité à l’intention de cette population, là ou elle demeure , insiste-t-il. D’autres considérations ont été faites par le responsable des Archives Nationales comme la nécessité de doter l’Office National d’Identification (ONI) d’une loi organique et de moyens adéquats à travers le budget national.
«Nous pouvons faire d’Haïti un pays normal et nous devons lutter pour cela.», a conclu Wilfrid Bertrand.
 
Le titulaire des Archives Nationales  avait été invité par le GARR à présenter les initiatives envisagées par l’institution face aux problèmes cuisants de documentation auxquels font face les Haïtiens-Haïtiennes de l’extérieur. Cette intervention a eu lieu le 19 avril 2012, dans le cadre de la célébration de la Journée Nationale de la Diaspora.               
blog comments powered by Disqus
Dernière modification le mercredi, 02 mai 2012 21:00

Media

blog comments powered by Disqus

Login Form



mobil porno rokettube porno video porno izle