Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'identifiant 48
pornolar sibel kekilli pornoları travesti porno sex videoları hd pornolar pornhub porno türbanlı sex seks hikaye türk seks hikaye seks fantezileri türbanlı seks hikaye erotik hikaye amat�r sex lezbiyen sikiş hd porno gay porno porno film izle rus porno sex izle t�rk pornolar asyali porno hd porno film izle mobil pornolar sik yalama canlı sohbet telefon sex telefonları seks itiraf cinsel hikaye porno hikaye türbanlı seks hikayeleri seks hikayeleri
17 Oct, 2017
mercredi, 26 avril 2017 18:43

Le GARR salue l’initiative du gouvernement mexicain de régulariser des migrants haïtiens de Tijuana Spécial

De longues files d'attente de migrantes et migrants haïtiens sont observées De longues files d'attente de migrantes et migrants haïtiens sont observées Photo: Google

Le Groupe d’Appui aux Rapatriés et Refugies (GARR) salue la décision du gouvernement mexicain d’octroyer un permis régularisant la situation de 1 100 immigrants haïtiens. Suite à une demande du représentant diplomatique haïtien de régulariser 2 400 ressortissantes et ressortissants haïtiens en situation irrégulière sur le territoire mexicain, particulièrement en Basse-Californie, à Tijuana.

Selon Francisco Gomez, Secrétaire général du gouvernement  mexicain, 500 migrantes et migrants haïtiens  détiennent pour l’instant un permis légal de séjour au Mexique et 600 autres ont bénéficié d’un permis de travail temporaire. Emanant de l’Institut national des migrations (Instituto Nacional de Migración-INAMI), ces documents légaux permettront à ces personnes qui se trouvaient bloquées à Mexicali (ville située à la frontière américaine et limitrophe au nord de San Diego en Californie) de circuler librement au Mexique.
 
La décision du gouvernement mexicain de régulariser des migrantes et migrants haïtiens est survenue dans un contexte où bon nombre de ressortissantes et ressortissants haïtiens en quête d’un mieux-être avaient emprunté la voie de la migration clandestine pour s’établir aux Etats-Unis. Chemin faisant, ils/elles sont confrontés à un ensemble de difficultés et sont généralement rançonnés par des bandits armés. Selon des témoignages, plusieurs d’entre eux/elles sont exposés au risque de mauvais traitements,  d’être victimes de violation de droits humains et voire d’être tués.  
 
Arrivés à Tijuana, ville frontalière mexicano-américaine, ces immigrants se voient refuser l’accès d’entrer sur le territoire des Etats-Unis en raison d’une décision qui avait été prise par l’ancienne administration de Barack Obama, laquelle décision est encore maintenue sous la  présidence de Donald Trump.  Depuis, ils sont plus de 4000 à se trouver bloqués à Tijuana.  
 
Plusieurs organisations humanitaires apportent de temps à autres leur soutien aux migrantes et migrants haïtiens de Tijuana.  En dépit de tout, leur situation reste toujours préoccupante.
 
L’Ambassadeur d’Haïti au Mexique, Guy Lamothe, a indiqué qu’en raison de ce flux migratoire, le gouvernement mexicain analyse la possibilité d’ouvrir un consulat à Tijuana. Ce qui faciliterait, selon lui, le processus de régularisation des ressortissantes et ressortissants haïtiens.
 
Le GARR encourage le gouvernement haïtien à continuer le dialogue avec son homologue mexicain en vue de faciliter la régularisation de plusieurs autres milliers de migrantes et migrants haïtiens se trouvant encore en difficulté à Tijuana.
blog comments powered by Disqus
Dernière modification le jeudi, 27 avril 2017 12:37

Media

blog comments powered by Disqus

Login Form



pornolar hizli porno erotik porno porno dergisi satilik yavru kopek satilik yavru kopekleri satilik yavru kopek kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek oteli