pornolar sibel kekilli pornoları travesti porno sex videoları hd pornolar amat�r sex lezbiyen sikiş hd porno gay porno porno film izle rus porno sex izle t�rk pornolar asyalı porno
24 Jun, 2017

236 ressortissants haïtiens dont 218 hommes, 4 fillettes, 6 garçonnets et 8 femmes ont été rapatriés du 8 au 10 mai 2017 au point frontalier de Carisal/Elias Piña. Ces migrantes et migrantes se sont plaints d’avoir été victimes de violation de droits humains avant d’être reconduits en Haïti. Agressions physiques,  injures, confiscation d’argent et d’autres objets  importants, lancement de gaz lacrymogène dans l’enceinte du centre de détention, tels ont été les divers cas d’abus dont ils disent avoir été  l’objet.

Le Groupe d'Appui aux Rapatriés et Réfugiés (GARR) a organisé, le mardi 24 janvier 2017, un atelier d'échanges autour du thème "Migration et état civil: cas des migrants haïtiens en République Dominicaine". Réuni-e-s dans les locaux de l’institution, plusieurs représentant-e-s d’organisations communautaires et partenaires, de droits humains et surtout des entités publiques concernées par la question d’état civil ont pris part à cette activité.

 

Publié dans GARR

Le Groupe d’Appui aux Rapatriés et Refugiés (GARR) salue la présence dans les zones frontalières de plusieurs organisations nationales et internationales qui, depuis la fin du PNRE en juin 2015, commençaient à s’intéresser à la frontière haïtiano-dominicaine ou au binational, pour répéter le mot à la mode. Il met toutefois en garde contre toute tentative de certaines structures qui, voulant capter l’attention,  déforment les faits et grossissent les chiffres au détriment de la cause des rapatrié-e-s.

 

 

Publié dans GARR

 Dans son travail d’accueil des rapatrié(e)s, le GARR enregistre différents cas  qui nécessitent plus d’assistance et d’accompagnement. Miguel connu sous le nom de Flakatan est un cas typique qui aide à comprendre la situation des travailleurs agricoles haïtiens qui ont passé des années en République Dominicaine et qui sont rapatriés dans leur pays, une fois arrivés en  âge avancé.

 

Publié dans Migrants

Les autorités dominicaines ont rapatrié 15189 ressortissants-es haïtiens dont plus de 9000 au portail frontalier de Belladère dans le Plateau Central, de janvier à décembre 2011. Le nombre d’Haïtiens/Haïtiennes rapatriés à la frontière du Nord-Est (Ounaminthe-Dajabon) s’élève à 5428 personnes selon les chiffres recueillis par l’organisme Solidarite Fwontalyè basé à Ouanaminthe. Au portail de Malpasse (Ouest) 95 rapatriés-es ont été recensés par le GARR en 2011. Sur l’ensemble des points frontaliers observés- Belladère, Ouanaminthe, Malpasse- 1923 femmes et 95 enfants figurent parmi les rapatriés-es.

Publié dans Migrants

Au cours du mois de septembre 2011, les autorités migratoires dominicaines ont reconduit à la frontière de Belladère, dans le Bas-Plateau, pas moins de 780 ressortissants-es haïtiens dont 744 hommes et 31 femmes.

Publié dans Migrants

La Migration dominicaine continue avec les opérations de rapatriements massifs à la frontière de Belladère, dans le Plateau Central. Seulement pour le mois d’août 2011, 838 personnes dont 18 femmes ont été reconduites à ce point frontalier.

Publié dans Migrants

 

Les données collectées sur place par le GARR révèlent qu’entre le 4 janvier et le 29 juin 2011, les autorités dominicaines ont reconduit à la frontière pas moins de 7 205 ressortissants-es haïtiens. Parmi ces rapatries-es, 6 567 hommes, 554 femmes, 13 fillettes et 71 garçonnets ont été dénombrés. La ville frontalière de Belladère (Centre) arrive en tête de liste des zones ayant accueilli le plus grand nombre de rapatriés-es pour cette période, soit 5 849 personnes.

Publié dans Migrants

Login Form



pornolar hizli porno erotik porno porno dergisi satilik yavru kopek satilik yavru kopekleri satilik yavru kopek kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek oteli