pornolar sibel kekilli pornoları travesti porno sex videoları hd pornolar pornhub porno türbanlı sex seks hikaye türk seks hikaye seks fantezileri türbanlı seks hikaye erotik hikaye amat�r sex lezbiyen sikiş hd porno gay porno porno film izle rus porno sex izle t�rk pornolar asyali porno hd porno film izle mobil pornolar sik yalama canlı sohbet telefon sex telefonları seks itiraf cinsel hikaye porno hikaye türbanlı seks hikayeleri seks hikayeleri
21 Sep, 2018

Le GARR salue la mémoire de sœur Maureen Fuelkell, décédée le 31 décembre 2017 à Montréal, Canada, à l’âge de 79 ans. Religieuse de la Congrégation des Sœurs de Sainte-Croix pendant  57 ans, S. Maureen Fuekell, de nationalité canadienne, a consacré  54 ans de sa vie religieuse en Haïti au cours de laquelle elle a travaillé dans de nombreuses œuvres dans différentes régions du pays, parmi elles au GARR (Groupe d’Appui aux Rapatriés et Réfugiés) , qu’elle a fondé avec d’autres collaborateurs et collaboratrices en 1991, lorsque pour la première fois, le gouvernement dominicain avait décidé d’expulser massivement de son territoire des milliers de personnes de nationalité haïtienne ou à la peau noire.  De juin à septembre 1991, S. Maureen a dirigé les opérations du  Centre d’Accueil des Rapatriés Haïtiens (CARAH) que le gouvernement haïtien d’alors avait installé à l’hôpital de Bon Repos pour recevoir des milliers d’expulsés qui arrivaient dans le désarroi le plus total.  Lorsque le gouvernement issu du coup d’Etat militaire avait décidé de fermer le centre, S. Maureen, au sein du GARR nouvellement créé, avait dû prendre en charge des milliers d’expulsés qui se trouvaient encore dans le centre de Bon Repos et un peu partout à la frontière.  Elle a mené de fin 1991 jusqu’à 1994, un programme de réinsertion pour ces personnes.

Jean Edmond et Jean Louis Dorélus, deux frères d’origine haïtienne respectivement âgés de  20 et 22 ans, ont été assassinés,  le 20 janvier 2018,  à Las Matas de Farfán, une municipalité située à la province de San Juan, République Dominicaine. Un autre ressortissant haïtien dénommé Johnny Riché  a été, pour sa part, grièvement blessé par balles le même jour, a rapporté Rigard Orbé, responsable de plaidoyer du GARR à Belladère. 

Des militaires dominicains ont investi le territoire haïtien pour s’accaparer de 60 bœufs dans la localité de ‘’Nan Pal’’, 1ère  section Boucan Bois Pin, de la commune de Cornillon/Grand-Bois  (Ouest d’Haïti). Cette action est survenue dans la nuit du 14 au 15 janvier 2018, a rapporté Bertho Jean Junior, représentant du GARR basé dans ladite commune. 

Un nouveau Conseil d’Administration(CA) est aux commandes du Groupe d’Appui aux Rapatriés et Réfugiés(GARR). Ce Conseil est élu pour un mandat de deux (2) ans soit de janvier 2018 à décembre 2019.

Après avoir été assassiné le 16 janvier 2018 à l’arme blanche à Bávaro, une localité de la municipalité de Punta Cana (Nord-est de la Province de La Altagracia) en République Dominicaine, Julien Ester, 28 ans, a été inhumé à  Cornillon/Grand-Bois dans la matinée du 18 janvier 2018.

Selon les chiffres recueillis par le GARR, 40212 migrantes et migrants haïtiens sont reconduits à la frontière haïtiano-dominicaine pour l’année 2017 et 31601 autres sont retournés de manière spontanée. Parmi ces migrants (68% d’hommes et 32 % de femmes), figurent 1795 mineurs non accompagnés.

Les garde-côtes haïtiens accompagnés d’agents de la Protection Civile ont secouru 200 ressortissantes et ressortissants haïtiens au large de la commune de Caracol (Nord-est) plus particulièrement dans la zone de Fausse-Passe. Ils/elles se trouvaient à bord d’une embarcation en provenance de la plaine du Nord qui a fait naufrage,  le 6 janvier 2018, après avoir percuté des récifs coralliens de la zone.   

Le 10 décembre 2017 marque le 69ème anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (DUDH) adoptée par l’Assemblée Générale des Nations Unies en 1948. Pour honorer cette adoption, la résolution  423 (V) du 4 décembre 1950 a consacré cette date, Journée internationale des droits de l’homme, célébrée depuis lors chaque année partout dans le monde.  Cette commémoration en Haïti est avant tout l’occasion d’évaluer la situation des droits de l’homme dans le pays et d’analyser les obstacles majeurs au respect des droits fondamentaux de la personne.

Login Form



pornolar hizli porno erotik porno porno dergisi satilik yavru kopek satilik yavru kopekleri satilik yavru kopek kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek oteli