13 Nov, 2018

Les inscriptions au Plan national de régularisation des étrangers (PNRE) en République Dominicaine ont démarré le 2 juin 2014, avec des difficultés pour de nombreux ressortissants-es haïtiens. Ces derniers, malgré leur dévouement à se faire enregistrer se sont heurtés à un véritable obstacle : celui des documents exigés par les autorités dominicaines. Face à cette situation, le Groupe d’Appui aux Rapatriés et Réfugiés (GARR) appelle les autorités haïtiennes à agir en toute urgence pour permettre aux migrants-es haïtiens de sortir de l’impasse.

Le Groupe d’Appui aux Rapatriés et Réfugiés (GARR) exprime ses vives inquiétudes par rapport aux multiples reports des rencontres prévues dans le cadre du dialogue bilatéral entre Haïti et la République Dominicaine. Il est de plus en plus sceptique et se demande si ces négociations aboutiront à des résultats favorables aux migrants-es haïtiens et à leurs descendants vivant en territoire dominicain.

Bon nombre de migrants-es haïtiens  vivant sur les territoires français n’arrivent pas à régulariser leur statut migratoire. Une kyrielle de problèmes relatifs à l’état civil ont été passés en revue lors d’un déjeuner-causerie organisé à Port-au-Prince, sous les auspices du GARR, le 19 mars 2014, avec plusieurs représentants-es des différentes institutions étatiques concernées par cette thématique.

Publié dans Migrants

Les ressortissants-es haïtiens qui avaient quitté Las Maltas (République Dominicaine), suite à l’incident malheureux ayant opposé, le mardi 18 mars écoulé, le ressortissant haïtien dénommé Tikiki au citoyen dominicain Cheling Betre,  ont rejoint leurs villes respectives, le lundi 24 mars 2014, grâce au support financier du GARR.  Au nombre  de 63 dont 21 enfants âgés de 11 mois à 14 ans, ils/elles  étaient arrivés à Thomassique (Plateau Central), les 22 et 23 mars écoulé.

Publié dans Migrants

Avec l’arrivée du nouveau gouvernement socialiste au pouvoir, les défenseurs des droits des migrants/migrantes nourrissaient l’espoir d’une politique migratoire française plus axée sur le respect des droits fondamentaux de la personne humaine, considère la CIMADE dans des échanges avec le GARR.

 

 

Publié dans Migrants

Note de presse, 8 janvier 2013

 Les autorités dominicaines de la frontière du Nord-Est ont empêché, depuis lundi 7 janvier 2013,  l’entrée sur leur territoire de plus d’un millier de travailleurs migrants haïtiens qui s’étaient rendus en Haïti pendant les fêtes de fin d’année.  Avant de laisser le territoire dominicain en décembre 2012, une association représentant ces travailleurs avec l’appui du père Jésuite, Regino Martinez, directeur/fondateur de l’organisation Solidaridad Fronteriza, avait négocié un accord avec les autorités dominicaines garantissant le retour des travailleurs après les fêtes sur leur lieu de travail.

Un nouveau cas de violence contre une étudiante haïtienne à Santo Domingo a été enregistré dans la soirée de dimanche à « Hipodromo » (Las Americas), le même secteur où Rooldine Lindor habitait et a été tuée en Juillet 2011.

 

Publié dans Droits de l'Homme

A l’occasion de la Journée Internationale des Migrants, le 18 décembre, le GARR vient rappeler aux dirigeants haïtiens que les difficultés d’accéder à un document d’Etat civil demeure un problème crucial pour beaucoup de ressortissants-es haïtiens vivant à l’étranger et qu’il est de leur devoir de prendre des mesures pour les aider dans leur quête de documentation.

Publié dans Migrants

MIAMI – Janet Napolitano, Secrétaire du Department of Homeland Security, a prolongé le statut de protection temporaire pour les Haïtiens vivant aux Etats-Unis pour dix-huit mois supplémentaires, à partir du 22 Janvier 2013.

Publié dans Migrants

Login Form



mobil porno rokettube porno video porno izle