pornolar sibel kekilli pornoları travesti porno sex videoları hd pornolar pornhub porno türbanlı sex seks hikaye türk seks hikaye seks fantezileri türbanlı seks hikaye erotik hikaye amat�r sex lezbiyen sikiş hd porno gay porno porno film izle rus porno sex izle t�rk pornolar asyali porno hd porno film izle mobil pornolar sik yalama canlı sohbet telefon sex telefonları seks itiraf cinsel hikaye porno hikaye türbanlı seks hikayeleri seks hikayeleri
23 Oct, 2018

 

Dans un communiqué paru le 8 août 2011, Solidarite Fwontalye/SJRM dénonce la blessure par balle d’un commerçant haïtien, Cléomin Pierre, par un soldat dominicain à la frontière Nord haïtiano-dominicaine. L’incident s’est produit au moment où la victime s’apprêtait à se rendre au marché de Dajabon tôt dans la matinée du 8 août.

L’organisme de défense des droits humains basé à Ouanaminthe rappelle un incident du même genre dont avait été victime le 13 mai 2011 dans ce même point frontalier, Mariette Pierre. Cette commerçante haïtienne de 30 ans avait été brutalisée avant de recevoir, de dos, un projectile tiré par un soldat du Corps Spécialisé dans la Sécurité Frontalière (CESFRONT).

Tout en condamnant ces différents actes de violences portant atteinte à la vie des Haïtiens, Solidarite Fwontalye « encourage le dialogue entre les autorités des deux pays en vue d’aboutir à un consensus permettant de remédier à ces regrettables situations et faciliter le bon voisinage entre les deux peuples ».

Ci-joint l’intégralité du communiqué :

Ouanaminthe, le 08 août 2011

 

 

Suite aux expulsions forcées de plus de 500 familles qui s’étaient abritées dans un camp de fortune aux abords du Stade Sylvio Cator, à Port-au-Prince, Amnesty International, dans une note publiée en juillet 2011, exhorte les autorités haïtiennes à garantir les droits de ces familles sinistrées relocalisées au Bicentenaire.

Publié dans Personnes Déplacées

 

Au terme d’un atelier de formation sur le thème : « Protection des groupes vulnérables et Droits humains », une trentaine de représentants-es des comités du Réseau Frontalier Jeannot Succès de Promotion et de Défense des Droits Humains ont partagé leurs réflexions et présenté des propositions d’actions qu’ils/elles comptent entreprendre de concert avec des groupes vulnérables identifiés en divers points frontaliers.

Publié dans GARR

 

Les données collectées sur place par le GARR révèlent qu’entre le 4 janvier et le 29 juin 2011, les autorités dominicaines ont reconduit à la frontière pas moins de 7 205 ressortissants-es haïtiens. Parmi ces rapatries-es, 6 567 hommes, 554 femmes, 13 fillettes et 71 garçonnets ont été dénombrés. La ville frontalière de Belladère (Centre) arrive en tête de liste des zones ayant accueilli le plus grand nombre de rapatriés-es pour cette période, soit 5 849 personnes.

Publié dans Migrants

 

Le vendredi 15 juillet 2011, la Mairie de Port-au-Prince a mis à exécution sa décision annoncée d’expulser du stade Sylvio Cator, les déplacés qui s’étaient réfugiés dans cet espace depuis le tremblement de terre du 12 janvier 2010. Très tôt dans la matinée, la présence de patrouilles de la police aux abords des tentes du stade laissait croire que l’opération allait bien avoir lieu. Un peu plus tard dans la journée, des agents de la Mairie ont appelé une à une des familles qui avaient apparemment été sélectionnées au préalable, leur a remis un chèque de 10,000 gourdes avant de les faire sortir de l’espace. Leurs tentes vont être par la suite démontées.

Publié dans Personnes Déplacées
Page 4 sur 4

Login Form



pornolar hizli porno erotik porno porno dergisi satilik yavru kopek satilik yavru kopekleri satilik yavru kopek kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek oteli