pornolar sibel kekilli pornoları travesti porno sex videoları hd pornolar pornhub porno türbanlı sex seks hikaye türk seks hikaye seks fantezileri türbanlı seks hikaye erotik hikaye amat�r sex lezbiyen sikiş hd porno gay porno porno film izle rus porno sex izle t�rk pornolar asyali porno hd porno film izle mobil pornolar sik yalama canlı sohbet telefon sex telefonları seks itiraf cinsel hikaye porno hikaye türbanlı seks hikayeleri seks hikayeleri
26 Sep, 2017
jeudi, 14 juin 2012 19:52

Des enfants déplacés font entendre leur voix Spécial

Les enfants ont des droits et ont besoin d’être valorisés, c’est l’idée centrale, véhiculée par les organisateurs de la cérémonie réalisée  pour célébrer la journée nationale dédiée aux enfants, le 10 juin 2012, dans les locaux du GARR

Plus d’une centaine d’enfants de  5 à 15 ans se sont réunis dans le jardin du GARR à l’occasion de la journée nationale de l’enfant. Ces enfants provenaient de plusieurs sites d’hébergements  des quartiers de Christ-Roi, notamment les camps Mayard,  Acacia, Agenor, et Kid.

L’un des organisateurs de cette activité, Fred Sylvain animateur et coordonnateur du club des enfants au GARR, a fait l’historique de la journée aux enfants. Il a mis l’accent sur leurs droits, leurs devoirs et surtout les valeurs à  adopter pour devenir de bons citoyens.

« Je m’en voudrais de ne pas saluer et rappeler l’effort consenti par  l’Associations Amis des  Enfants Nécessiteux qui avait fait  une proposition au parlement haïtien, le 20 avril 1960, pour faire de cette date une Journée nationale. Un mois plus tard, cette proposition avait été ratifiée par les parlementaires.», a-t-il déclaré.

Cette lutte, menée sous le régime dictatorial de François Duvalier, par l’organisation de promotion et de défense du droit des enfants leur a permis de s’exprimer sur leur avenir et de dénoncer les discriminations dont ils sont parfois l’objet, a conclu M. Sylvain.

De son côté, Joubert Noël, un enfant déplacé a souhaité que les enfants d’Haïti soient encadrés et ne soient plus l’objet de discrimination. «Nous aimerions que l’Etat haïtien nous prenne en charge pour que nous puissions vivre mieux dans la société.», a souhaité l’un des enfants déplacés qui participait à cette activité de commémoration.

 Des chants, des danses et des poésies ont été, entre autres, une façon pour les enfants d’exprimer leurs souhaits de vivre dans une société qui les  valorise. Aux termes de cette activité, ils se sont donnés rendez-vous au club des enfants organisé par le GARR durant les vacances d’été.

 

 

 

blog comments powered by Disqus
Dernière modification le samedi, 16 juin 2012 21:38

Media

blog comments powered by Disqus

Login Form



pornolar hizli porno erotik porno porno dergisi satilik yavru kopek satilik yavru kopekleri satilik yavru kopek kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek oteli