13 Dec, 2018

Une psychose de peur envahit l’esprit de nombreux  migrantes et migrants haïtiens vivant en situation irrégulière aux Bahamas suite au délai qui leur est accordé par l’Etat bahamien de laisser le pays jusqu’à la fin de l’année 2017, a appris le GARR.

Publié dans Migrants

Login Form



mobil porno rokettube porno video porno izle