16 Jan, 2019

A l’occasion de la Journée Internationale des migrants, célébrée le 18 décembre de chaque année, le GARR recommande aux  autorités haïtiennes  de prendre des engagements  et surtout des actions fortes en vue de renforcer le discours fait par le Chancelier haïtien, Bocchit Edmond, le 10 décembre 2018, jour de la commémoration du 70ème anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'homme.

Publié dans Migrants

Des migrants de transit d’origine haïtienne se retrouvent bloquer depuis des mois dans plusieurs pays tels que le Chili, la Colombie, l’Equateur, le Nicaragua, le Panama, le Brésil, etc. Des organisations partenaires ont dressé un tableau sombre de la situation de ces migrant-e-s irréguliers installés dans des espaces improvisés, où beaucoup d’entre eux sont affamés et atteints de maladies. D’autres sont en proie à toutes formes de violences, d’extorsions, de viols, en raison de leur condition de vulnérabilité.

Publié dans GARR

La situation économique des immigrants haïtiens qui essaient de faire une nouvelle vie au Brésil se complique. Certains d’entre eux comptent retourner dans leur pays ou chercher d'autres destinations, rapporte le journal brésilien Folha,  le 11 novembre 2015.

Publié dans Migrants

Le gouvernement de Dilma Roussef devrait « élaborer conjointement avec les pays de transit des migrants haïtiens (La Bolivie, le Pérou, l’Equateur, le Chili…) un projet d’accueil impliquant les différents acteurs gouvernementaux et non-gouvernementaux de manière à garantir une migration sûre. », avaient recommandé des réseaux d’organisations de droits humains et d’universitaires brésiliennes dans un manifeste publié début janvier 2012.

Publié dans Migrants

A la veille de la visite de la présidente brésilienne Dilma Roussef à Port-au-Prince, 284 migrants-es haïtiens dont la moitié souffre de malnutrition se retrouvent bloqués depuis plus d’un mois au point frontalier d’Iñapari, entre le Brésil et le Pérou. La Police Fédérale brésilienne refuse leur entrée sur le territoire et la mairie péruvienne d’Iñapari a décrété, le 30 janvier 2012, l’état d’urgence dans cette localité, a appris le GARR auprès du Service Jésuite aux Refugiés pour l’Amérique Latine et les Caraïbes (SJR LAC).

Publié dans Migrants

Dans un document de propositions transmis en 2011 autour de l’adoption d’une Politique migratoire nationale, le GARR avait recommandé aux autorités haïtiennes la signature et la mise en application d’accords négociés de migration de main d’œuvre en vue de protéger les droits de ses ressortissants-es à l’étranger.

Publié dans Migrants

Login Form



mobil porno rokettube porno video porno izle