12 Dec, 2018
lundi, 14 mai 2018 18:21

Paralysie des activités à la douane d’Anse-à-Pitres

Photo: GARR Photo: GARR Vue d'une barricade sur la route menant à la douane

Les activités ont été entièrement paralysées à la douane d’Anse-à-Pitres (Sud-est), le lundi 14 mai 2018.  A l’origine, plusieurs dizaines de marchandes et marchands de pèpè (vêtements usagés) ont manifesté devant l’institution en vue de dénoncer  l’augmentation à outrance des taxes douanières sur le «pèpè».

Les protestataires qui étaient très en colère, ont érigé des barricades construits avec des troncs et des branches d’arbre sur la route menant à la douane. Ce qui avait paralysé pendant plusieurs heures la circulation.

Ils ont fustigé le comportement des autorités douanières haïtiennes qui, ont-ils dit, décident de faire passer de 3 000 à 71 000 gourdes la contenance d’un mini-camion de «pèpè » achetée à Pedernales, République Dominicaine, au prix de 40 000 gourdes environ.

A noter que le mini camion peut transporter environ 7 boites de «pèpè ».   

Selon Elie Nolasco, président du syndicat de marchands de «pèpè» à Anse-à-Pitres, cette décision vise à mettre au chômage des pères et mères de famille qui vivent du commerce de vêtements usagés.

 « Comment allons-nous prendre soin de notre familles quand les autorités douanières décident de réviser à la hausse les taxes sur le « pèpè » sans tenir compte des maigres profits que nous réalisons ? », s’est-il interrogé lors d’un entretien avec le GARR.

M. Nolasco a indiqué que le mouvement de protestation sera maintenu jusqu’à ce que les autorités haïtiennes reviennent sur leur décision. 

Soulignons que cette levée de boucliers n’a pas empêché le fonctionnement du marché  d’Anse-à-Pitres/Pedernales.

blog comments powered by Disqus
Dernière modification le lundi, 14 mai 2018 18:29

Media

blog comments powered by Disqus

Login Form



mobil porno rokettube porno video porno izle