pornolar sibel kekilli pornoları travesti porno sex videoları hd pornolar pornhub porno türbanlı sex seks hikaye türk seks hikaye seks fantezileri türbanlı seks hikaye erotik hikaye amat�r sex lezbiyen sikiş hd porno gay porno porno film izle rus porno sex izle t�rk pornolar asyali porno hd porno film izle mobil pornolar sik yalama canlı sohbet telefon sex telefonları seks itiraf cinsel hikaye porno hikaye türbanlı seks hikayeleri seks hikayeleri
24 Apr, 2018
vendredi, 16 février 2018 20:18

Une fillette de 10 ans violée par son père quadragénaire à Lascahobas Spécial

Photo: Google Photo: Google Vue d'une victime de viol

Dieubon Saintor, un quadragénaire, est détenu dans un centre carcéral à Mirebalais, une commune du département du Centre d’Haïti. Le ressortissant haïtien est accusé de viol sur sa fillette âgée de 10 ans. Cet acte répréhensible s’est produit le 19 janvier 2018 à Beaudouin, une localité de Juampa située dans la 2ème section communale de Lascahobas.

Selon les témoignages d’Ana, la mère de la victime, un certificat médical qui a été délivré, atteste des micro-blessures après l’exécution de l’acte barbare reproché à son mari.

Le père violeur qui a été surpris en flagrant délit dans un jardin avec sa fillette à Beaubouin, a eu le temps de s’échapper pour se rendre au commissariat de la police de Lascahobas. Car, il ne voulait pas être lynché par des proches de la victime qui étaient en furie, a observé le GARR.

Quelques heures plus tard, il avait été transféré à un centre carcéral de Mirebalais en attendant d’être auditionné au parquet de ladite commune.

La fillette traumatisée a déclaré que ce n’était pas la première fois qu’elle avait eu des rapports sexuels forcés avec son père.

Selon les témoignages, des actes de viol sur mineurs sont devenus monnaie courante dans le département du Centre, notamment dans les communes de Lascahobas et de Thomassique.

Le 6 novembre 2017, un mandat d’amener a été décerné à l’encontre du nommé « Ti Fil » ainsi connu. Ce dernier avait été accusé de viol sur mineurs à Thomassique. Tandis que le dossier traine encore pour aboutir à un procès, a constaté le GARR.

Il convient de rappeler que suivant l’art. 279 du code pénal haïtien, modifié par le Décret du 6 juillet 2005 relatif aux agressions sexuelles, le viol commis sur un mineur de moins de 15 ans est un crime passible de 15 ans de travaux forcés.

La façon dont les dossiers de viol traînent dans le département du Centre est un facteur de risque de récidive dans le cadre des suivis judiciaires.

Un appel est donc lancé aux organisations œuvrant dans divers secteurs du département du Centre, aux leaders communautaires et religieux pour porter les autorités judiciaires haïtiennes à traquer les violeurs. Ce coude à coude fraternel permettra de mieux combattre ce fléau qui mine ledit département.

blog comments powered by Disqus
Dernière modification le lundi, 19 février 2018 12:58

Media

blog comments powered by Disqus

Login Form



pornolar hizli porno erotik porno porno dergisi satilik yavru kopek satilik yavru kopekleri satilik yavru kopek kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek oteli