13 Nov, 2018
lundi, 25 septembre 2017 21:36

Vent de panique à Jimani/Malpasse

Une situation de panique a régné dans l’après-midi du 24 septembre 2017 au point frontalier de Jimani/Malpasse. A l’origine, 31 chauffeurs de taxi moto de nationalité haïtienne qui résideraient à Jimani se sont vu confisquer leurs véhicules par les autorités dominicaines sous prétexte qu’ils n’ont pas de papiers pour assurer le transport dans la ville de Jimani. En représailles, un groupe de civils haïtiens ont saisi les clés de deux camions appartenant à des Dominicains  qui se trouvaient sur le sol haïtien, à Malpasse.

Les activités commerciales restent toujours paralysées au point frontalier de Carisal/Elias Piña  (Centre) en dépit de la tenue à la frontière d’une rencontre entre les autorités haïtiennes et dominicaines dans l’après-midi du mercredi 19 juillet 2017.

Le GARR a rencontré une vingtaine de Comités de Droits Humains du Réseau Frontalier Jeannot Succès (RFJS), le vendredi 26 juin 2015, en vue d’échanger sur les conditions dans lesquelles sont rapatriés au quotidien les migrant (e)s haïtiens à la frontière. Cette rencontre a permis  à ces deux institutions d’évaluer la nouvelle forme de déportations massives mise en œuvre par les autorités dominicaines et aussi  de renforcer leurs stratégies pour accompagner  les personnes rapatriées.


Login Form



mobil porno rokettube porno video porno izle