14 Nov, 2018

Environ une centaine de migrantes et migrants haïtiens sont retournés de manière spontanée au point frontalier non officiel de Savann Bonm/Cacica à Cornillon/Grand-Bois (Ouest), les 21 et 22 mars 2018.  A l’origine,  un Dominicain connu sous le nom de Palanga a été assassiné à Vicente Noble, une municipalité de la province dominicaine de Barahona, le 19 mars 2018. Ce meurtre a été attribué à Jacques Estimphil, un migrant haïtien qui travaillait avec lui.

Des dizaines de ressortissants-es haïtiens qui vivaient dans la localité frontalière de El Limón, en République Dominicaine ont regagné Haïti le weekend dernier. Ils/elles ont abandonné cette localité suite à l’assassinat, le 11 avril 2014, d’un Dominicain connu sous le nom de Regue, a rapporté Jean Lestin L. Menès, Coordonnateur du Comité de Droits Humains de Fonds-Verrettes (KDMF) attaché au Réseau Frontalier Jeannot Succès (RFJS).

114 personnes, parmi eux 51 enfants dont un bébé d’un mois et demi, ont été rapatriées dans l’après-midi du mardi 26 novembre 2013 à la frontière de Malpasse, a constaté le GARR.  Elles ont été accueillies à leur arrivée par les agents de l’immigration haïtienne, des représentants de l’Office National de la Migration (ONM) et du GARR avant d’être conduites au centre d’hébergement situés à Marin pour être   rapatriés. 

Login Form



mobil porno rokettube porno video porno izle