pornolar sibel kekilli pornoları travesti porno sex videoları hd pornolar pornhub porno türbanlı sex seks hikaye türk seks hikaye seks fantezileri türbanlı seks hikaye erotik hikaye amat�r sex lezbiyen sikiş hd porno gay porno porno film izle rus porno sex izle t�rk pornolar asyali porno hd porno film izle mobil pornolar sik yalama canlı sohbet telefon sex telefonları seks itiraf cinsel hikaye porno hikaye türbanlı seks hikayeleri seks hikayeleri
21 Oct, 2017
jeudi, 12 octobre 2006 10:07

Il faut que l'Etat haïtien dote la localité frontalière d'Anse-à-Pitre d'un marché moderne

C’est autour de cette revendication que le Comité de Suivi pour la Construction du marché de Anse-à-Pitre a réalisé une conférence de presse ce 12 octobre 2006, au local du GARR à Port-au-Prince.Christa Jeudy et Marc-Orel Syverin, deux représentants du comité, ont présenté les difficultés rencontrées par les commerçants-es haïtiens-nes de cette localité pour pouvoir écouler leurs produits au marché dominicain de Pedernales, proche d’Anse-à-Pitre. Ils ont fait état de différents cas de violations subis quotidiennement de la part des civils et surtout des militaires dominicains qui imposent leurs lois sur tous les échanges commerciaux, n’hésitant pas à frapper les usagers haïtiens du marché. "Dans le passé, il prenait un malin plaisir à placer des marchands-es haitiens-es attendant que le soleil soit au zénith pour les arroser d’eau de temps à autre à même le toit", a indiqué Christa Jeudy. A la tombée de la nuit, ces militaires en toute impunité, ramenaient leurs victimes à la frontière. Ces derniers ne manquaient pas de tomber malade après un pareil traitement.A cause des nombreux cas de violences enregistrés sans cesse dans le marché de Pedernales, "les commerçants haïtiens ont décidé de construire leur propre marché à Anse-à-Pitre", explique Marc-Orel Syverin, Responsable des Relations Publiques du Comité de Suivi. C’est encore un marché de fortune où nous ne sommes pas à l’abri du soleil et de la pluie et nous réclamons de l’Etat haïtien la construction d’un vrai marché, a ajouté Syverin.Pour sa part, Christa Jeudy a mentionné tous les résultats obtenus depuis le 24 août 2006, date d’implantation du nouveau marché d’Anse-à-Pitre : aucun cas d’abus n’a été enregistré à ce jour ; un groupe de 450 de marchands et marchandes ont été inscrits au Service des Contributions ; ils/elles n’ont aucun frais à payer pour l’entrée de leurs marchandises contrairement au marché de Pedernales ; ils/elles n’ont aucune redevance à verser aux militaires dominicains; les Haïtiens-nes récupèrent un peu de leur dignité perdue ; des marchands-es dominicains-nes viennent s’approvisionner sans problème au marché d’Anse-à- Pitre et des marchands-es haïtiens-nes font de même au marché de Pedernales dans le respect mutuel; les marchands haïtiens peuvent prolonger leurs activités jusqu’à une heure avancée dans l’après-midi alors qu’auparavant, au marché de Pedernales, les militaires dominicains les pressaient de vider les lieux dès onze heures du matin. Au cours de la conférence de presse, des images du marché d’Anse-à-Pitre où s’approvisionnaient des acheteurs dominicains ont été présentées aux journalistes. Au terme de la conférence, les représentants du Comité de Suivi pour la Construction du marché de Anse-à-Pitre se sont rendus respectivement au Ministère de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales et au Ministère à la Condition Féminine pour déposer formellement leur requête. (Fin de texte, GARR 12/10/06)
blog comments powered by Disqus
Dernière modification le samedi, 01 janvier 2000 00:00

Media

blog comments powered by Disqus

Login Form



pornolar hizli porno erotik porno porno dergisi satilik yavru kopek satilik yavru kopekleri satilik yavru kopek kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek oteli