17 Dec, 2018
lundi, 27 novembre 2006 16:21

Sortie du premier album d’artistes haïtiens et dominicains

Ce nouvel album offre au public, neuf titres composés par des groupes musicaux haïtiens et dominicains qui dénoncent les méfaits du trafic et de la traite de personnes et proposent des pistes de solution à ce problème qui affecte les relations haitiano-dominicaines depuis de longues années. Les neuf versions figurant sur l’album ont été sélectionnées dans le cadre d’un Concours Binational de Chants lancé en janvier 2006 par le Réseau Binational Jeannot Succès de Promotion et de Défense des Droits Humains à la frontière et trois institutions d’appui, notamment, le GARR, le Service Jésuite aux Réfugiés et Migrants et la Plateforma VIDA. Le premier gagnant, Francis Yens, originaire de Dajabón, avec sa chanson : "Un buscon no puede salvarte " a invité les candidats-es à l’émigration à éviter de s’en remettre aux passeurs qui trop souvent, les abandonnent en chemin. Le 2e gagnant, Samuel J. y los profetas de la Calle, originaire de la ville frontalière de Limon, à travers la versión : " Los derechos humanos no tienen frontera=Les droits humains n’ont pas de frontière," propose de rompre les barrières entre les deux peuples voisins et fait la promotion du respect des droits de la personne dans ces relations. Le troisième gagnant, en provenance de Fonds-Verrettes, Haïti, est le "Gwoup Fanm k ap lite kont trafik ak trèt”.Avec son titre, "Gonfle fòs", le groupe invite à former un front commun pour combattre ce fléau aux différents points frontaliers. Le 4e groupe musical gagnant : Vodoula, de Port-au-Prince, a condamné le trafic des enfants, à travers son titre : " Non ak trafik timoun !".Le groupe Propio Omar y MC, de Dajabon, également gagnant du Concours Binational, à travers sa chanson, "Vive en la legalidad", met en garde les transporteurs, motocyclistes et réseaux de passeurs dominicains dans ce le trafic de personnes et les informe sur les sanctions prévues par la loi.Le 5e gagnant : Aly Lemaire, de Port-au-Prince, dans la version : "Yon ti konsèy" demande aux boukonn haïtiens et dominicains d’arrêter le commerce des êtres humains à la frontière. Le 6e gagnant : le groupe Les Colibris, de Port-au-Prince, avec le titre : "Brasewòs ak Trafik Timoun", met l’accent sur la nécessité d’un contrat de travail légal pour les braceros.Le 7e gagnant : Calerbe Boucard, d’Anse-à-Pitres, exhorte les dirigeants haïtiens à garantir sécurité et emploi aux citoyens pour diminuer l’exode des Haïtiens-Haïtiennes.Gagnante du Prix spécial, catégorie enfants, la Chorale Titayno, de Port-au-Prince, dans un texte écrit en Créole et en Espagnol, a invité les deux Etats haïtien et dominicain à conclure un accord facilitant un passage légal à la frontière et garantissant la dignité de l’Haïtien et de l’Haïtienne.Lors de la cérémonie de clôture du Concours Binational de Chants contre le trafic et la traite, réalisée dans la localité frontalière de Fonds-Parisien, le 18 novembre 2006, les artistes haïtiens et dominicains ont été récompensés de diverses primes : piano, guitare, flûte, tambours, CD, radios, chaînes stéréo, etc.
blog comments powered by Disqus
Dernière modification le samedi, 01 janvier 2000 00:00

Media

blog comments powered by Disqus

Login Form



mobil porno rokettube porno video porno izle