14 Nov, 2018
vendredi, 26 janvier 2018 22:56

Deux ressortissants haïtiens tués par balles et un autre grièvement blessé en République Dominicaine Spécial

Deux ressortissants haïtiens tués par balles et un autre grièvement blessé en République Dominicaine Photo: Google

Jean Edmond et Jean Louis Dorélus, deux frères d’origine haïtienne respectivement âgés de  20 et 22 ans, ont été assassinés,  le 20 janvier 2018,  à Las Matas de Farfán, une municipalité située à la province de San Juan, République Dominicaine. Un autre ressortissant haïtien dénommé Johnny Riché  a été, pour sa part, grièvement blessé par balles le même jour, a rapporté Rigard Orbé, responsable de plaidoyer du GARR à Belladère. 

Originaires de Lascahobas (Centre), les victimes étaient accompagnées de trois autres ressortissants haïtiens qui étaient en train de chercher du travail sur le territoire dominicain.  Un fermier dominicain leur a proposé d’aller travailler dans sa plantation à raison de 640 pesos pour une journée. 

 

A la fin de la journée,  l’argent promis aux travailleurs agricoles haïtiens leur a été refusé. Ce qui a provoqué une vive altercation entre le Dominicain et  les Haïtiens. 

 

Selon les témoignages de Serge Edmond,  responsable de l’Organisation pour le Développement du Peuple Haïtien Uni en République Dominicaine (ODPHURD), le fils du fermier qui était présent leur a tiré dessus. 

 

Jean Edmond et Jean Louis Dorélus ont été tués sur le coup. Johny Riché a été grièvement blessé. Les deux autres ressortissants haïtiens se sont échappés de justesse. 

 

Les cadavres des deux frères haïtiens qui ont été rapatriés le 25 janvier 2018, se trouvent maintenant dans une morgue privée à Lascahobas. Pour sa part,  Johny Riché est admis à un centre hospitalier de cette même commune frontalière pour se faire soigner, selon la même source. 

 

Au cours d’un entretien avec le GARR, Gérard Dorélus,  père des travailleurs agricoles haïtiens lâchement assassinés, a condamné énergiquement cet acte barbare perpétré à l’encontre de ses fils. Il réclame justice et réparation. 

 

Soulignons que la police dominicaine a procédé à l’arrestation d’un frère du meurtrier qui s’est enfui. 

 

Le GARR estime qu’il est temps que cessent ces genres d’actes de barbarie à l’encontre des ressortissants haïtiens en territoire dominicain. 

 

Tout en demandant aux autorités haïtiennes d’accompagner les parents des victimes, il les appelle à créer de vrais programmes sociaux au profit des couches les plus vulnérables du pays.

blog comments powered by Disqus
Dernière modification le vendredi, 26 janvier 2018 23:08

Media

blog comments powered by Disqus

Login Form



mobil porno rokettube porno video porno izle