pornolar sibel kekilli pornoları travesti porno sex videoları hd pornolar pornhub porno türbanlı sex seks hikaye türk seks hikaye seks fantezileri türbanlı seks hikaye erotik hikaye amat�r sex lezbiyen sikiş hd porno gay porno porno film izle rus porno sex izle t�rk pornolar asyali porno hd porno film izle mobil pornolar sik yalama canlı sohbet telefon sex telefonları seks itiraf cinsel hikaye porno hikaye türbanlı seks hikayeleri seks hikayeleri
19 Jun, 2018
mercredi, 05 août 2015 19:54

Un sit-in pour dénoncer l’anti-haïtianisme de la République Dominicaine Spécial

Les manifestant(e)s munis de leurs pancartes lors du sit-in à Malpasse Les manifestant(e)s munis de leurs pancartes lors du sit-in à Malpasse Photo : Orbé Rigard

A l’initiative du Collectif 4 décembre et de plusieurs autres organisations de la société civile, quelques dizaines de personnes ont pris part, le 4 août 2015, à un sit-in à la frontière Malpasse\Jimani. Ce mouvement a été organisé dans le but d’exiger un meilleur traitement en faveur des migrant(e)s haïtiens vivant en République Dominicaine.

Il était 10h du matin lorsque la délégation a fait son arrivée à Malpasse. Après quelques minutes, les organisateur (trice)s ont donné le coup d’envoi du sit-in. Des policiers haïtiens avaient déjà pris position afin d’empêcher les manifestant(e)s de s’approcher près de la grande barrière servant d’entrée à Jimani. De l’autre côté de la frontière, des soldats dominicains étaient également sur leur garde.

Sur une route poussiéreuse et sous un soleil de plomb, les manifestant(e)s vêtus de maillots et exhibant leurs pancartes ont exprimé leur ras-le-bol. « Respè pou Ayisyen/ Respect pour les Haïtiens », « Aba rasis an Dominikani/ Non au racisme en République Dominicaine », « Nou pa vle farin dominiken/ Nous ne voulons pas de la farine en provenance de la République Dominicaine », tels sont quelques-uns des slogans écrits sur les maillots, les banderoles et les pancartes.

Parallèlement, les véhicules transportaient des passagers vers la République Dominicaine et les gens circulaient librement au niveau du point frontalier Malpasse/Jimani.

Le sit-in, supporté par plusieurs représentant(e)s de partis politiques était l’occasion pour les participant(e)s de dénoncer pacifiquement le comportement raciste des autorités dominicaines vis-à-vis des immigrant(e)s haïtiens.

Les initiateur (trice)s qui répondaient aux questions des journalistes présents à cet événement ont condamné la violation des droits des migrant(e)s haïtiens sur le territoire dominicain et réclamé sans condition l’annulation de l’arrêt 168-13.

Des riverains assistaient passivement au mouvement. Tout à coup, une dame s’était retirée de la foule et approchée près des caméras pour faire entendre ses revendications. Elle a déploré l’assassinat d’un Haïtien, le 23 juillet 2015, sur la frontière par un Dominicain. « C’est inacceptable, nous sommes continuellement victimes au niveau de la frontière. En plus d’avoir perdu leur fils, les parents du jeune assassiné n’ont pas les moyens pour organiser ses funérailles. », a lamenté la dame.

Sans incidence fâcheuse, le sit-in a pris fin aux environs de 11h et la délégation a repris la route pour rentrer à Port-au-Prince.

blog comments powered by Disqus
Dernière modification le mercredi, 05 août 2015 20:21

Media

blog comments powered by Disqus

Login Form



pornolar hizli porno erotik porno porno dergisi satilik yavru kopek satilik yavru kopekleri satilik yavru kopek kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek oteli