15 Nov, 2019
mercredi, 11 décembre 2013 00:00

Position du RFJS à l'occasion de la Journée Internationale des Droits de l'Homme Spécial

SANTO DOMINGO.-  A  l’occasion de la journée internationale des Droits Humains, le Réseau Frontalier Jeannot Succès (RFJS) veut exprimer ses préoccupation par rapport aux violations constantes et répétés des droits humains qui ont lieu à la frontière. 

Tout au cours de l’année, les moniteurs et monitrices du RFJS ont observé et documenté un ensemble de violations de droits humains dont les plus importantes sont les suivants : 

-Violence physique par les militaires,  membres du Corps Spécialisés de Sécurité Frontalière (CESFRONT) contre les citoyens et citoyennes haïtiens qui traversent la frontière avec ou sans documents pour réaliser différentes activités dans les communautés dominicaines voisines.

- Rapatriement dans différents points de la frontière de petits garçons,  de petites filles, des adolescents,  des pères et mères de famille qui sont expulsés par la Direction Générale de la Migration 

- La Direction générale de  Migration effectue le rapatriement des personnes n’ayant pas de permis de séjour dans des véhicules inappropriés, avec des vitres cassées, des pneus endommagés pour un trajet qui dure entre trois et quatre heures de Santo-Domingo à Comendador/Elias Pinas, sans eau, ni nourriture.  Les autobus ne disposent pas de ventilation suffisante, les personnes sont entassées les unes contre les autres, mettant en danger la vie des personnes rapatriées, les agents de la migration ainsi que les militaires qui assurent le rôle de sécurité.

 - Les haïtiens expulsés par la République Dominicaine vers leur pays d’origine sont abandonnés à la frontière par la Direction générale de la Migration, à la merci des trafiquants.

- Les rapatriements d’immigrants  s’effectuent après six heures du soir, ce qui constitue une violation du protocole d’entente signé par Haiti et la République Dominicaine, lequel prévoit que les rapatriements ne devraient pas avoir lieu entre 6 heures du soir et 8 heures du matin.

- Le non Accueil des rapatriés  venus de la République Dominicaine de la part du gouvernement haitien et le danger qu’ils soient expulsés dans des points frontaliers ou des trafiquants les assaillent et volent le peu de biens qu’ils arrivent à emporter avec eux.

Parmi les personnes expulsées de la République Dominicaine, les moniteurs et monitrices du Réseau ont dénombré des Dominicains d’origine haïtienne que les autorités dominicaines avaient emprisonnés à Santo Domingo avant de les envoyer en Haiti, dans un pays qui n’est pas le leur.

-          Le trafic illicite et la traite de personnes en passant par la frontière haitiano-dominicaine pour se rendre à Porto-Rico et aux Etats-Unis

-          Les mauvais traitements et abus contre les commerçantes et acheteurs haïtiens les jours de marchés frontaliers, spécialement les femmes qui sont victimes physiquement et verbalement de la part des membres de la sécurité frontalière.

Face à ces réalités, le Réseau Frontalier Jeannot Succès réclame des autorités dominicaines et haïtiennes:

-          Le respect par la Direction générale de la Migration en République Dominicaine des conventions internationales signées par ce pays  sur la manière dont les rapatriements doivent se faire ;

-          La Direction Générale de la Migration dominicaine devra humaniser les rapatriements.  Les personnes rapatriées doivent être transportées vers la frontière dans des conditions plus dignes, dans des transports publics qui ne mettent pas en danger  leur vie ainsi que celle du personnel de cette institution.  

-          Que Haiti et la République Dominicaine assument avec responsabilité et transparence les conversations bilatérales en matière de droits humains à la frontière haitiano-dominicaine.

-          Que la Commission Mixte Binationale Dominico-haitienne se mette enfin au travail, qu’elle communique mieux  l’agenda binational sur les thèmes suivants :  le commerce frontalier, la traite et le trafic de personnes à la frontière ; la présence à la frontière d’enfants travailleurs qui sont en plus, exploités sexuellement par des adultes ; les rapatriements et autres points qui provoquent des frictions et qui violent les droits humains à la frontière.

-          Que le gouvernement dominicain cesse de rapatrier les Dominicains d’ascendance haïtienne en raison de la couleur de leur peau, et sur la base qu’ils sont des haïtiens.

-          Que le gouvernement haïtien prenne soin de ses citoyens qui sont rapatriés et jetés à la frontière.  La sécurité des Haïtiens déposés à la frontière est la responsabilité du gouvernement haïtien et non de la République Dominicaine.

-          Que les mairies établissent des mesures visant à assurer le bon fonctionnement des marchés frontaliers, la sécurité et les conditions d’hygiène dignes pour tous en même temps qu’elles doivent donner les informations appropriées à ceux et celles qui fréquentent la frontière.

-          Que Haiti et la République Dominicaine, avec la participation des autorités municipales des deux côtés, travaillent un agenda commun pour le fonctionnement, la régularisation des marchés frontaliers.

-          A l’occasion de la journée internationale des Droits Humains et dans le cadre du projet « Pour une culture de Droits Humains et de coexistence pacifique à la frontière haitiano-dominicaine,  le Réseau Frontalier Jeannot Succès renouvelle son engagement pour la promotion et la défense des droits humains à la frontière.  

 

Le Réseau Frontalier Jeannot Succès est une organisation composée des comités de droits humains établis dans différents points de la frontière.  Il bénéficie de l’appui financier de l’union Européenne, de Christian Aid, Du GARR, du Service Jésuite aux Réfugiés et Migrants et  de Solidarité Frontalière.

 

 

République Dominicaine et Haiti, 10 décembre 2014

Pour le Réseau,

 

Hilda Pena                                                                               Manise Elie

Coordonnatrice RFJS, branche RD                              Coordonnatrice RFJS, branche haïtienne

 

 

blog comments powered by Disqus
Dernière modification le mercredi, 11 décembre 2013 01:23

Media

blog comments powered by Disqus

Login Form



mobil porno rokettube porno video porno izle