pornolar sibel kekilli pornoları travesti porno sex videoları hd pornolar pornhub porno türbanlı sex seks hikaye türk seks hikaye seks fantezileri türbanlı seks hikaye erotik hikaye amat�r sex lezbiyen sikiş hd porno gay porno porno film izle rus porno sex izle t�rk pornolar asyali porno hd porno film izle mobil pornolar sik yalama canlı sohbet telefon sex telefonları seks itiraf cinsel hikaye porno hikaye türbanlı seks hikayeleri seks hikayeleri
23 Jul, 2018
mercredi, 09 janvier 2013 01:25

Haïti-République Dominicaine : 1080 travailleurs migrants haïtiens bloqués à la frontière de Ouanaminthe/Dajabon Spécial

Image des travailleurs migrants haïtiens bloqués à la frontière de Ouanaminthe/Dajabon Image des travailleurs migrants haïtiens bloqués à la frontière de Ouanaminthe/Dajabon Source : RFJS

Note de presse, 8 janvier 2013

 Les autorités dominicaines de la frontière du Nord-Est ont empêché, depuis lundi 7 janvier 2013,  l’entrée sur leur territoire de plus d’un millier de travailleurs migrants haïtiens qui s’étaient rendus en Haïti pendant les fêtes de fin d’année.  Avant de laisser le territoire dominicain en décembre 2012, une association représentant ces travailleurs avec l’appui du père Jésuite, Regino Martinez, directeur/fondateur de l’organisation Solidaridad Fronteriza, avait négocié un accord avec les autorités dominicaines garantissant le retour des travailleurs après les fêtes sur leur lieu de travail.

Mardi 8 janvier, ces migrants, dont certains sont accompagnés d’enfants en bas-âge, se trouvaient encore bloqués sur le pont reliant les communautés de Ouanaminthe et de Dajabon.  En solidarité avec eux, le père Regino Martinez qui avait mené les négociations, occupait lui aussi le pont à côté des travailleurs. 

Une réunion tenue la veille avec des autorités de la migration dominicaine et une délégation de parlementaires haïtiens, parmi eux l’ex-consul haïtien Jean-Baptiste Bien-Aimé, aujourd’hui sénateur de la République, n’a pas permis de débloquer la situation.  Selon les informations, les autorités dominicaines ont consenti à accepter l’entrée de seulement 280 travailleurs haïtiens détenteurs d’un passeport. Une décision rejetée d’un revers de main par le père Régino Martinez qui a rappelé qu’un accord garantissant le retour des migrants avait été signé avec les autorités de l’Etat évoluant à la frontière.

Ces travailleurs migrants haïtiens issus pour la plupart d’une association haïtiano-dominicaine dénommée ‘’Association Solidaires des Ouvriers Migrants du Nord-Est (ASOMILIN), ont bénéficié, ce mardi 8 janvier, de la solidarité de plusieurs organisations de Ouanaminthe et des membres de Solidarité Frontalière.

Ce mardi 8 janvier, des menaces graves ont été proférées à l’encontre du Père Regino, et des pneus enflammés ont été brulés devant les locaux de Solidaridad.  Des Dominicains protestataires criaient Aba Régino sous prétexte que ce dernier est responsable du dysfonctionnement du marché frontalier et par ricochet d’un manque à gagner pour l’Etat dominicain et de nombreux commerçants et hommes d’affaire.

Un hélicoptère sillonnait ce mardi 8 janvier 2013 la zone frontalière de Ouanaminthe mais la population n’était pas en mesure d’identifier ses occupants.  Le transport ainsi que les  activités du marché frontalier dans ce point frontalier se trouvaient paralysées.  Aucun véhicule en provenance d’Haïti ou de la République Dominicaine ne pouvait passer.

 L’absence d’un permis de séjour et des documents d’identité constitue un grave handicap pour les travailleurs migrants haïtiens et un blocage à leur liberté de mouvement. Depuis 2010, avec l’appui du prêtre catholique Régino Martinez un modus vivendi avait été trouvé pour aider ces migrants à rentrer chez eux pendant les fêtes de fin d’année puis revenir en début de janvier à leur travail.

Une liste des noms de travailleurs évoluant depuis de longues dates sur des plantations de la zone frontalière a été dressée et soumise aux autorités de l’immigration dominicaine. Une entente avait été trouvée et signée garantissant le retour sans difficulté des migrants sur leur lieu de travail. Sur la base de cet accord, le Père Régino avait fait des cartes d’identification qu’il a données aux travailleurs pour pouvoir s’identifier.

A la surprise générale, les autorités dominicaines, ont nié ce dimanche 6 janvier 2013, cet accord en refusant l’entrée aux migrants sur le territoire dominicain.

A noter que ce n'est pas la première fois qu'un tel incident se produise.  L'année dernière (2012), un problème similaire avait été enregistré au point frontalier Ouanaminthe/Djabon et suite à des négociations, les autorités dominicaines avaient accepté de laisser passer les travailleurs qui sont pour la plupart des gens stables travaillant sur la même plantation depuis de nombreuses années.

 

 




blog comments powered by Disqus
Dernière modification le lundi, 14 janvier 2013 17:17

Media

blog comments powered by Disqus

Login Form



pornolar hizli porno erotik porno porno dergisi satilik yavru kopek satilik yavru kopekleri satilik yavru kopek kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek oteli