13 Dec, 2018

Wideline Saint Charles, 25 ans, a été victime d’abus de la part d’un militaire dominicain du Corps Spécialisé de Sécurité  Frontalière Terrestre (CESFRONT), le 28 octobre 2018.

Publié dans Droits de l'Homme

Un conflit terrien risque d’être éclaté au niveau de la lisière qui sépare Haïti de la République Dominicaine, notamment au niveau de la commune de Cornillon/Grand Bois (Ouest d’Haïti). Des militaires dominicains de La Descubierta et de Neiba ont annoncé qu’ils vont détruire,  le 9 novembre 2017, des clôtures de jardins appartenant à des paysans haïtiens se trouvant dans cette zone, a informé Jean Junior Bertho, représentant du GARR à Cornillon/Grand Bois.

Jean Robert Fleurantus, un ressortissant haïtien de 27 ans a été arrêté et battu par 3 militaires dominicains à Santo Domingo au cours d’une opération de rapatriement, le 5 octobre 2017. Le jeune Haïtien a été gardé pendant une nuit au centre carcéral de Haina avant d’être reconduit au point frontalier de Carisal/Elias Piña le 6 octobre 2017 en compagnie de  44 autres migrants haïtiens dont 2 femmes, une fillette et 41 hommes.

Une patrouille militaire dominicaine a ouvert le feu sur un camion qui transportait des migrants haïtiens vers la République Dominicaine. Ce qui a causé la mort à  Clérius Philémon, un ressortissant haïtien âgé de 33 ans. L’incident s’est produit, le lundi 18 janvier 2016, à Guayubin, municipalité de la province de Monte Cristi, Nord-ouest de la République voisine, a informé un journal en ligne dominicain, Listin Diario.

Au cours du mois de septembre 2011, les autorités migratoires dominicaines ont reconduit à la frontière de Belladère, dans le Bas-Plateau, pas moins de 780 ressortissants-es haïtiens dont 744 hommes et 31 femmes.

Publié dans Migrants

Login Form



mobil porno rokettube porno video porno izle