pornolar sibel kekilli pornoları travesti porno sex videoları hd pornolar amat�r sex lezbiyen sikiş hd porno gay porno porno film izle rus porno sex izle t�rk pornolar asyalı porno
21 Aug, 2017
jeudi, 24 novembre 2016 20:08

Commémoration de la Journée Internationale pour l’Elimination de la Violence à l’Egard des Femmes Spécial

Commémoration de la Journée Internationale pour l’Elimination de la Violence à l’Egard des Femmes Photo: Archives GARR

La violence faite aux femmes est un phénomène social que rien ne saurait justifier. Elle se présente sous  diverses  formes : psychologique, physique, économique et sexuelle, avec le seul but  d’exercer un contrôle et un pouvoir sur la femme en vue de  la rendre inférieure par rapport à l'autre sexe. 

C’est un venin qui ronge toutes les couches de la société haïtienne à petit feu. Les conséquences de ces actes et/ou comportements sont nombreuses et dévastatrices tant pour la victime que pour son environnement immédiat. Il importe d’identifier les construits sociaux comme source de violence à l’égard des femmesafin de travailler à leur déconstruction.

Pour combattre la violencede genre, il faut devéritables stratégies susceptibles d’aider à contourner les différents obstacles qui se dressent devant les femmes. En effet, les diverses activités mises en œuvre ont permis de comprendre que plusieurs éléments empêchent les victimes de se défaire du cycle de la violence. Citons par exemple le manque d’autonomie des femmes. Cette situation de dépendance économique les contraint de supporter, trop souvent et ce jusqu’à la mort, les divers actes de violence perpétrés par leurs partenaires ou leurs conjoints. Elles se sentent incapables de subvenir à leurs besoins et à ceux de leurs enfants en l’absence de ces derniers.

Le manque d’éducation à la non-violence en est aussi un autre élément, que ce soit du côté des hommes que des femmes. Une éducation «stéréotypée » contribue à perpétuer et à augmenter les violences subies par les femmes dans nos communautés, tout en diminuant la solidarité qui pourrait être un atout pour les prévenir.

Le manque de synergie et de collaboration ne rendent pas service non plus à cette cause. Parfois, chaque secteur se conforte dans ses activités sans trop d’intérêt pour la complémentarité alors que des résultats plus durables auraient pu être obtenus en conjuguant les ressources.

A l’occasion de la Journée Internationale pour l’Elimination de la violence à l’égard des femmes ce 25 novembre, le GARR entend mener une série d’activités de mobilisation, de sensibilisation et de plaidoyer à Port-au-Prince et dans les zones frontalières autour du thème : « An n chache ansanm pi bon estrateji pou derasinen vyolans k ap fèt sou fanm ak tifi. »

Le GARR  veut mettre l’emphase sur la nécessité de mettre en place des stratégies communes pour prévenir et réduire la violence dans les rapports de genre. Tout en saluant les efforts de différents acteurs qui ont consacré d’énormes sacrifices en menant une lutte sans merci pour avoir des résultats à différents niveaux, notamment au niveau de la justice. Il lance un appel à la solidarité à toutes les forces vives du pays pour contrer la violence faite aux femmes.

Organisations féministes, organisations de droits humains, organisations de la société civile et responsables de l’Etat, conjuguons tous et toutes nos efforts et développons des stratégies communes et complémentaires en vue d’éradiquer le fléau de la violence faite aux femmes en Haïti !

blog comments powered by Disqus
Dernière modification le jeudi, 24 novembre 2016 20:52

Media

blog comments powered by Disqus

Login Form



pornolar hizli porno erotik porno porno dergisi satilik yavru kopek satilik yavru kopekleri satilik yavru kopek kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek oteli