pornolar sibel kekilli pornoları travesti porno sex videoları hd pornolar pornhub porno türbanlı sex seks hikaye türk seks hikaye seks fantezileri türbanlı seks hikaye erotik hikaye amat�r sex lezbiyen sikiş hd porno gay porno porno film izle rus porno sex izle t�rk pornolar asyali porno hd porno film izle mobil pornolar sik yalama canlı sohbet telefon sex telefonları seks itiraf cinsel hikaye porno hikaye türbanlı seks hikayeleri seks hikayeleri
21 Sep, 2017

Ce 17 juin 2017 est la date d’expiration de toutes les cartes de régularisation fournies aux migrantes et migrants haïtiens dans le cadre du Plan National de Régularisation des Etrangers (PNRE) en République Dominicaine. Adopté en mai 2014 suite au scandale mondial provoqué par l’adoption de l’Arrêt TC 168-13, ce plan avait permis à environ 239 000 immigrantes et immigrants, en majorité des ressortissantes et ressortissants haïtiens, en situation irrégulière d’obtenir un permis de séjour temporaire mais force est de constater  que leur problème n’était pas résolu. Tous les permis étaient valables seulement pour une durée d’un à deux ans. Les autorités dominicaines ne disent rien de ce qui advient des cas de ces migrant(e)s dont la situation a été « régularisée ». Actuellement, les personnes concernées vivent dans la plus grande inquiétude devant  la menace de se faire rapatrier comme des centaines de milliers d’autres dont la situation n’avait pas été régularisée.  

                                                                                                   

La situation des familles migrantes résidant dans les sites d’hébergement "Maletchipe et Parcs Cadeau I et II", à Anse-à-Pitres (Sud-est) est très préoccupante. 55 de ces familles dont 15 à Maletchipe et 40 aux Parcs cadeau I et II ont déclaré n’avoir pas été touchées par le programme de relocalisation exécuté par l’Organisation mondiale pour les migrations (OIM) en 2016. Car,  elles  n’ont pas eu l’occasion de participer au recensement effectué.

Le Groupe  d’Appui aux Rapatriés et Réfugiés (GARR) proteste énergiquement contre la triple contravention abusive dont a été l’objet  l’un de ses employés à l’Aéroport International  Toussaint Louverture, le 30 mai 2017 entre 12 heures et 12 heures 30 PM.

A l’initiative du GARR, un colloque binational a été tenu à Belladère (Centre),  les 25 et 26 mai 2017 autour du thème « Le Droit à l’Identité et à la Nationalité en Haïti et en République Dominicaine, à la lumière des Droits de l’Homme». Organisée en partenariat avec des organisations dominicaines, MOSCTHA et MUDHA, cette activité a réuni des panélistes haïtiens et dominicains. Ces derniers ont analysé les obstacles à la jouissance du droit à l’Identité et à la Nationalité tout en formulant des recommandations aux gouvernements haïtien et dominicain.

Suite à un forum international tenu les 25 et 26 mai 2017 à Carthagène des Indes (Colombie), des dizaines de représentants  de la société civile du continent ont fixé leur position sur  la crise humanitaire des migrantes et migrants haïtiens dans les Amériques.

 

Le GARR partage avec vous l’intégralité de la note : 

En partenariat avec des organisations partenaires dominicaines dont MOSCTHA, CCDH et MUDHA, le GARR organise  à Belladère (Centre d’Haïti) les 25 et 26 mai 2017 un colloque binational autour du thème « Le Droit à l’Identité et à la Nationalité en Haïti et en République Dominicaine, à la lumière des Droits de l’Homme».

Les 58 706 migrants haïtiens qui étaient sous la menace de déportation des États-Unis ont finalement poussé un ouf de soulagement. Le Statut de Protection Temporaire (TPS) qui arrive à expiration le 22 juillet 2017 dont sont bénéficiaires ces ressortissantes et ressortissants haïtiens suite au séisme du 12 janvier 2010, a été prolongé de 6 mois, a appris le GARR.

Après 19 mois de dysfonctionnement, le Bureau d’état civil de la commune frontalière de Ganthier (Ouest) a enfin repris du service. Un nouveau responsable avait été installé le 17 février 2017 pour desservir la population ganthiéroise. Il s’agit de Me Massino Valdo Félix.

Suite à une rencontre tenue avec les autorités haïtiennes dans l’après-midi du 15 mai 2017, les responsables des syndicats de transports haïtiens ont mis fin à leur mouvement de grève de trois jours. Cette grève lancée le même jour avait paralysé totalement les activités commerciales à la frontière de Jimani/Malpasse.

L’association des Travailleurs Transporteurs de Malpasse (ATTM), le Syndicat de Transporteurs Haïtiano-Dominicains (SYNTRANSHAIDO) et l’Association des Chauffeurs de Taxi  Moto ont lancé, le lundi 15 mai 2017, trois jours de grève pacifique à Malpasse. Par ce mouvement, ils entendent exiger aux autorités haïtiennes la réhabilitation du tronçon routier de ce point frontalier, a rapporté Eddy Antoine, animateur du GARR dans la commune frontalière de Ganthier.

Login Form



pornolar hizli porno erotik porno porno dergisi satilik yavru kopek satilik yavru kopekleri satilik yavru kopek kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek oteli