pornolar sibel kekilli pornoları travesti porno sex videoları hd pornolar amat�r sex lezbiyen sikiş hd porno gay porno porno film izle rus porno sex izle t�rk pornolar asyalı porno
27 Apr, 2017

Du 6 au 7 avril 2016, le GARR a organisé une table ronde avec une vingtaine d’officiers d’état civil(OEC) du pays. Réalisée sous le thème « La place de l’état civil dans la jouissance du droit à l’identité et des autres droits», cette activité a permis aux officiers de réfléchir sur les difficultés du système et de s’organiser pour trouver ensemble les solutions. 

Les opérations de rapatriement de migrant-e-s haïtiens se poursuivent à la frontière haïtiano-dominicaine. Au cours du mois de mars 2016, 2907 personnes rapatriées et 2753 cas de retours spontanés dits volontaires ont été enregistrés.

26 mois après la publication de l’Arrêté du 16 janvier 2014, cette mesure semble être loin de satisfaire les bénéficiaires. Car, plusieurs officiers d’état civil se plaignent de l’absence de moyens logistiques pour accomplir de manière adéquate leur tâche.

Depuis le début de l’année 2016, des communes frontalières telles que Ouanaminthe, Belladère, Anse-à-Pitres, Savanette, Fonds-Verettes et Thomassique sont confrontées à des problèmes de sécheresse qui plongent leurs populations dans la famine.

Les commerçant(e)s de Savanette, une commune frontalière du département du Centre d’Haïti, font face à un climat d’insécurité qui tend à augmenter de jour en jour,  a observé le GARR.

A l’occasion de la journée internationale de la femme, célébrée le 8 mars de chaque année, plusieurs activités ont été appuyées par le Groupe d’Appui aux Rapatriés et Réfugiés (GARR) pou marquer cette date qui rappelle la lutte pour l’émancipation de la femme.

2795 rapatriés dont 96 mineurs non accompagnés, 5515 personnes retournées de manière spontanée, telles sont les données enregistrées pour le mois de février 2016 sur les différents points frontaliers.

Suite à des changements de la politique migratoire du Canada, près de 3500 ressortissants haïtiens se sont retrouvés, du jour au lendemain, sous la menace d’une mesure de renvoi. Une telle situation fait donc ressortir l’urgence de régulariser le statut de ces migrants haïtiens.

Sony, un ressortissant haïtien de 36 ans a été rapatrié à la frontière de Jimani/Malpasse, le 29 février 2016. Il est arrivé en Haïti en compagnie de sa femme, une Dominicaine d’ascendance haïtienne de 23 ans et de son bébé de moins de 2 mois.

À l’initiative du Groupe d’Appui aux Rapatriés et Réfugiés (GARR), une délégation composée d’une dizaine d’organisations de la société civile et de médias haïtiens dont la POHDH, le RNDDH, Sant Pont Ayiti, KAY LA,  la CE-JILAP, la CEDH, l’OHJ,  DOP, Radio Vision 2000 et Radio Télé Kiskeya, a visité les sites de Tête-à-l’eau, de Fond Janette et de Parc Cadeau I et II à Anse-à-Pitres (Sud-est d’Haïti). Réalisée les 17, 18 et 19 février 2016, cette visite a été l’occasion pour le GARR d’attirer l’attention  de ces organisations et journalistes sur la situation infrahumaine des occupant-e-s de ces sites et d’en faire un plaidoyeren leur faveur.

Login Form



pornolar hizli porno erotik porno porno dergisi satilik yavru kopek satilik yavru kopekleri satilik yavru kopek kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek oteli