pornolar sibel kekilli pornoları travesti porno sex videoları hd pornolar amat�r sex lezbiyen sikiş hd porno gay porno porno film izle rus porno sex izle t�rk pornolar asyalı porno
29 Jun, 2017

Plusieurs familles de Bois Léger, une localité de la commune  de Ganthier (Ouest) ont presque tout perdu suite au passage de Matthew: leurs maisons, leurs plantations agricoles, leurs animaux et même leurs vêtements. Un tableau sombre reflète maintenant la triste réalité observée dans cette communauté lors d’une visite d’exploration des dégâts réalisée par le GARR et l’organisme juif Americain Jewish World Service (AJWS), le 11 octobre 2016.

Pertes en vies humaines, de cheptel, de plantations agricoles, des glissements de terrain, inondations,  endommagement et destruction de maisons, blessures, tels ont été entre autres les multiples dégâts provoqués par le passage de l’ouragan Matthew dans des communes frontalières d’Haïti du 3 au 5 octobre 2016.

 

mercredi, 28 septembre 2016 18:59

Guyane : violation manifeste du droit d’asile Spécial

Dans un communiqué rendu public le 27 septembre 2016, des organisations membres de la Coordination française pour le droit d’asile (CFDA)  se solidarisent avec les migrant-e-s haïtiens qui se sont vus refuser le droit d’asile en Guyane  française.

 

Ci-joint l’intégralité de la note :

Des leaders communautaires, des militant-e-s et des représentant-e-s d’organisations de droits humains dont le GARR et le RFJS ont organisé une marche à Belladère, le 23 septembre 2016. Réalisée autour du thème «An n rete mobilize pou respè dwa Dominiken/Dominikèn denasyonalize ak migran/migrant ayisyen rapatriye yo», cette activité visait à attirer l’attention de la population haïtienne sur cette triste date et solliciter du même coup sa solidarité vis-à-vis des rapatriés et expulsés.

Des mesures palliatives ont été prises par l’Etat Dominicain pour amoindrir les conséquences désastreuses de l’Arrêt 168-13, publié le 23 septembre 2013. Aujourd’hui, la Junte Centrale Electorale(JCE) ne cesse de donner des chiffres pour clamer sur la scène internationale sa volonté de résoudre le problème de dénationalisation et de violation des droits des migrant-e-s. Pourtant, un grand nombre de personnes sont toujours dans une situation d’apatridie, d’autres ont maintenant de nouveaux documents délivrés par la JCE mais restent des Dominicains et Dominicaines avec des droits limités ou bref, sans droits !

mardi, 20 septembre 2016 16:12

Cimade: Expulsion collective et illégale Spécial

Dans un contexte de violations graves du droit d’asile, la préfecture de Guyane organise une expulsion collective illégale de 15 ressortissants haïtiens.

Les habitants de la commune frontalière de Ganthier (Ouest d’Haïti) sont privés d’Officier d’état civil (OEC) depuis plus d’un an. Aucun parent ne peut aller déclarer la naissance  de ses enfants encore moins faire une demande d’autres documents d’Etat civil, comme acte de mariage et acte de décès, a observé le GARR. Cette réalité est telle depuis la mort de  l’ex -Officier d’état civil, Chrisnold Félix, survenue le 21 juin 2015. Ce dernier a passé une vingtaine d’années à ce poste.

Originaire de Saint- Michel de l’Attalaye, département de l’Artibonite, Robenson, 34 ans, a été dupé par un passeur haïtien dont l’identité n’a pas été révélée. Ce dernier lui avait promis de l’emmener travailler en République Dominicaine après lui avoir exigé la somme de 3500 gourdes.

Plus d’un an après l’intensification des rapatriements de migrant-e-s haïtiens à la frontière haïtiano-dominicaine suite à la fin du PNRE, les autorités dominicaines n’en démordent pas. De janvier à août 2016, elles ont expulsé de leur territoire 21384 ressortissant-e-s haïtiens. 26704 retournés spontanés ont été enregistrés durant cette même période.

Login Form



pornolar hizli porno erotik porno porno dergisi satilik yavru kopek satilik yavru kopekleri satilik yavru kopek kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek oteli