pornolar sibel kekilli pornoları travesti porno sex videoları hd pornolar amat�r sex lezbiyen sikiş hd porno gay porno porno film izle rus porno sex izle t�rk pornolar asyalı porno
29 Jun, 2017

2795 rapatriés dont 96 mineurs non accompagnés, 5515 personnes retournées de manière spontanée, telles sont les données enregistrées pour le mois de février 2016 sur les différents points frontaliers.

Suite à des changements de la politique migratoire du Canada, près de 3500 ressortissants haïtiens se sont retrouvés, du jour au lendemain, sous la menace d’une mesure de renvoi. Une telle situation fait donc ressortir l’urgence de régulariser le statut de ces migrants haïtiens.

Sony, un ressortissant haïtien de 36 ans a été rapatrié à la frontière de Jimani/Malpasse, le 29 février 2016. Il est arrivé en Haïti en compagnie de sa femme, une Dominicaine d’ascendance haïtienne de 23 ans et de son bébé de moins de 2 mois.

À l’initiative du Groupe d’Appui aux Rapatriés et Réfugiés (GARR), une délégation composée d’une dizaine d’organisations de la société civile et de médias haïtiens dont la POHDH, le RNDDH, Sant Pont Ayiti, KAY LA,  la CE-JILAP, la CEDH, l’OHJ,  DOP, Radio Vision 2000 et Radio Télé Kiskeya, a visité les sites de Tête-à-l’eau, de Fond Janette et de Parc Cadeau I et II à Anse-à-Pitres (Sud-est d’Haïti). Réalisée les 17, 18 et 19 février 2016, cette visite a été l’occasion pour le GARR d’attirer l’attention  de ces organisations et journalistes sur la situation infrahumaine des occupant-e-s de ces sites et d’en faire un plaidoyeren leur faveur.

Un collectif d’organisations et d’associations haïtiennes et françaises se dit préoccupé par la situation d’expulsion de migrants haïtiens du territoire français vers Haïti. Dans un communiqué en date du 17 février 2016, le collectif exhorte les autorités françaises à suspendre les expulsions forcées des ressortissants haïtiens. Ces organisations croient que toute déportation de migrants haïtiens dans ce contexte politique fragile né de la crise électorale haïtienne risque d’aggraver leurs conditions de vie.

 

Ci-joint l’intégralité du communiqué :  

Dans une correspondance en date du 11 février 2016, des organisations de droits humains haitiennes et dominicaines ont demandé aux autorités dominicaines de fournir à l’opinion publique nationale et internationale le rapport définitif  des résultats de l’investigation menée sur l’assassinat de Harry Claude Jean connu sous le nom de TULILE . Un an après l’assassinat du jeune migrant haïtien, le dossier semble jeter aux oubliettes.  Ces organisations en ont profité pour exhorter l’Etat dominicain à prendre des mesures nécessaires pour que les droits humains soient respectés en République Dominicaine.  

 

Le GARR partage avec vous l’intégralité de cette lettre :

Rabel Lima, 65 ans, a été tué dans un accident de circulation sur la route d’Anse-à-Pitres (Sud-est) notamment dans le quartier de Laraque, le samedi 13 février 2016, a observé le GARR.

11 février 2015- 11 février 2016, cela fait un an déjà depuis que l’assassinat par pendaison du jeune migrant haïtien, Harry Claude Jean a été commis. Ce crime odieux perpétré dans un Parc dominicain,  Ercilia   Pepin, avait été suivi peu après de l’incendie du bicolore haïtien, à Santiago, une ville de la République Dominicaine.

Madame, Monsieur,

Le Groupe d’Appui aux Rapatriés et Refugiés (GARR) a l’honneur d’accueillir chez lui le directeur du Groupe de Recherche sur les Imaginaires Politiques en Amérique Latine (GRIPAL) André Corten, pour une conférence-débat intitulée : « Rapports familiaux des Dominicano-Haïtiens dans les bateys ». Cette conférence-débat se tiendra ce mercredi 3 février 2016 à 10 h Am dans les locaux du GARR, sise à Christ-Roi au numéro 69. En ce sens, il vous invite, chercheurs/ chercheuses, étudiant(e)s, professeur (e)s et organisations travaillant dans ce domaine et intéressé par cette thématique à y prendre part.

Trois ressortissantes haïtiennes qui faisaient partie d’un groupe de 34 rapatriés accueillis au bureau régional du GARR à Belladère, le 20 janvier 2016, se plaignent d’avoir été victimes de harcèlement sexuel.  Ces agressions, selon elles, se sont produites par des militaires dominicains chargés de leur arrestation et de leur reconduction au centre carcéral de Haina.

Login Form



pornolar hizli porno erotik porno porno dergisi satilik yavru kopek satilik yavru kopekleri satilik yavru kopek kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek oteli