18 Jun, 2019

Après avoir écouté à travers les medias l’ensemble des tortures, notamment la pendaison sur la place publique d’un concitoyen haïtien, Harry Claude Jean, à Santiago, nord de la République Dominicaine. un groupe de planteurs, membres de l’Association d’irrigants du périmètre irrigué de Nan Trou (AIPN), dans la commune de Mole Saint-Nicolas (Bas Nord-ouest), se   dit révolté contre cet acte barbare et les humiliations récurrentes dont sont l’objet les travailleurs migrants haïtiens en République Dominicaine.

«Fanm, an n ranfòse Lidèchip nou pou kondisyon lavi n ka chanje- Femmes, renforçons notre leadership pour  changer nos conditions de vie.», c’est autour de ce thème que diverses organisations féminines provenant de 15 blocs de Canaan ont commémoré, la Journée Internationale de la Femme, le dimanche 8 mars  2015.

Des militaires dominicains ont rapatrié, ce jeudi 5 mars, 16 ressortissants-es haïtiens dont 12 hommes et 4 femmes à la frontière de Belladère/Elias Piña. Accueillies aux environs de 2h pm, au bureau du GARR à Belladère, ces personnes étaient dans un état très critique. Selon leurs déclarations, elles avaient été enfermées par les autorités dominicaines pendant deux jours sans manger à la prison d’Azua, une province de la République Dominicaine.

 

Le GARR prend note des initiatives du gouvernement haïtien visant à apaiser les tensions entre Haïti et la République Dominicaine. Il espère que ces démarches seront favorablement accueillies par l’Etat voisin. Il en profite pour saluer la tolérance dont fait montre la population haïtienne en dépit de différentes provocations propagées à travers les réseaux sociaux qui pourraient inciter à la violence. Il encourage chaque Haïtien/ Haïtienne à garder cette même attitude pacifique envers nos frères et sœurs de la République Dominicaine qui résident en Haïti.

Ce 28 février 2015 ramène le départ inattendu du professeur Guy Alexandre, suite à des complications cardio-vasculaires. Cet homme fut un ardent défenseur de la cause des migrants-es haïtiens et de leurs descendants en République Dominicaine. En souvenir de ce combattant qui a consacré sa vie à dénoncer les violences criminelles générées par le secteur ultranationaliste dominicain, le GARR invite à la mobilisation pacifique pour contrer la campagne anti-haïtienne et encourager la paix sur l'Île.


 

Le sociologue Daniel Supplice vient d’être nommé ambassadeur d’Haïti à Santo Domingo en remplacement de Fritz Cinéas qui a occupé ce poste depuis environ 10 ans.

Plus d’une centaine d’organisations et de personnalités ont adressé une correspondance, à Leonel Fernandez, l’ex-président dominicain, le 19 février 2015, en vue de lui demander d’intervenir face à la campagne anti-haïtienne provoquant de terribles affronts notamment la pendaison du jeune migrant et l’incendie du drapeau haïtien, à la communauté haïtienne en République Dominicaine. Les signataires dont le GARR, qui ont condamné énergiquement ces actes criminels et racistes, ont invité le président du Parti de Libération Dominicaine à se positionner contre ces pratiques qui entravent les bonnes relations entre les deux pays partageant l’île sinon l’histoire retiendra son nom parmi les instigateurs.

Ci-joint l’intégralité de la correspondance :

Dans une note de presse, le Réseau Dominico-Haïtien Jacques Viau (REDH) appelle les autorités dominicaines à prendre au sérieux l’appel à la violence lancé par un groupe de xénophobes dominicains.

Les 9 et 10 Février 2015, une dizaine d’animateurs/animatrices du GARR ont reçu des séances de formation sur l’évaluation participative des vulnérabilités et des capacités(EPVC) au bureau de l’institution à Loncy, section communale de Lascahobas. Ces formations, déjà données à la majorité des participants-es, visent à renforcer leurs capacités en vue d’encourager la participation communautaire dans les différentes zone de travail du GARR.

Le GARR apprend avec consternation  l’assassinat de  Claude Jean Harry, un cireur de chaussures haïtien connu et apprécié dans son quartier, à Santiago, République Dominicaine, le 11 février 2015. Cet acte barbare dont est victime le jeune migrant haïtien, a été commis dans le parc Ercilia Pepin en face de l'hôpital José María Cabral y Báez. Peu après, le drapeau haïtien a été incendié par un groupe de civils dominicains qui se disent contre la présence d’immigrants haïtiens sur le sol dominicain.

Login Form



http://www.seo.mavi1.org http://www.mavi1.org http://www.siyamiozkan.com.tr http://www.mavideniz1.org http://www.mavideniz.gen.tr http://www.17search17.com http://www.canakkaleruhu.org http://www.vergimevzuati.org http://www.finansaldenetci.com http://www.securityweb.org http://www.siyamiozkan.org http://www.fatmaozkan.com http://www.sgk.biz.tr http://www.denetci.gen.tr http://www.bagimsizdenetim.biz.tr http://www.mevzuat.biz.tr http://www.security.biz.tr http://www.sorgulatr.com http://www.kanunlar.biz http://www.prsorgu.net http://www.sirabul.com http://www.emekliol.org http://www.coklupagerank.com http://www.coklupagerank.net http://www.coklupagerank.org http://www.prsorgu.org http://www.scriptencode.com http://www.sirabul.net http://www.sirabul.org http://www.sitenizanaliz.com http://www.seoisko.com http://www.seomavi.com http://www.scriptencode.net http://www.scriptencode.org