pornolar sibel kekilli pornoları travesti porno sex videoları hd pornolar amat�r sex lezbiyen sikiş hd porno gay porno porno film izle rus porno sex izle t�rk pornolar asyalı porno
25 Apr, 2017

Le GARR a rencontré une vingtaine de Comités de Droits Humains du Réseau Frontalier Jeannot Succès (RFJS), le vendredi 26 juin 2015, en vue d’échanger sur les conditions dans lesquelles sont rapatriés au quotidien les migrant (e)s haïtiens à la frontière. Cette rencontre a permis  à ces deux institutions d’évaluer la nouvelle forme de déportations massives mise en œuvre par les autorités dominicaines et aussi  de renforcer leurs stratégies pour accompagner  les personnes rapatriées.


Suite à l’intervention, le 12 mai 2015, des policiers du commissariat de Mirebalais et des agents de l’UNPOL, deux femmes frisant la soixantaine qui étaient séquestrées depuis le 8 mai 2015 à Anba Michlèt, localité de Savanette ont été relâchées, a appris le GARR.

Publié dans Droits de l'Homme

Au cours d’une conférence de presse donnée à Port-au-Prince, à l’occasion de la célébration du 66ème anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, le 10 décembre 2014, le Réseau Frontalier Jeannot Succès (RFJS) a présenté divers cas de violations de droits humains enregistrés à la frontière et dans des communes frontalières.  Il en a profité pour exhorter les autorités haïtiennes à travailler pour que le respect des droits humains devienne une réalité à la frontière haïtiano-dominicaine.

Une situation  de tension  a régné tôt ce lundi 8 décembre 2014 à la frontière de Boc Banic (localité de Losiane, section communale de Thomassique), dans le Haut Plateau central aux environs de 6 heures 30 du matin. A l’origine, la population de cette localité frontalière a intercepté Athanael Gierra Cordero, un citoyen dominicain qui est accusé d’avoir volé deux sacs appartenant à deux commerçantes haïtiennes. Ces dernières traversaient la localité dominicaine Banica pour se rendre au marché d’Elias Piña, a appris le GARR.

« L’impartialité de la justice, un pas important pour éradiquer le viol des femmes et des adolescentes », c’est autour de ce thème que le GARR a commémoré en collaboration avec le RFJS, le 25 novembre 2014, à la frontière de Belladère/Elias Piña, la Journée Internationale pour l’Elimination de la violence faite aux femmes. Plusieurs activités ont été réalisées pour marquer cette date importante dans l’histoire de la lutte féminine. Au nombre de ces activités réalisées figuraient une journée de réflexion et la signature d’un accord de collaboration entre des organisations féminines et celles de droits humains haïtiano-dominicaines. Cet accord permettra d’établir une stratégie binationale pour combattre la violence faite aux femmes et promouvoir une communauté de non violence à la frontière.

Publié dans Droits de l'Homme

Le Réseau Frontalier Jeannot Succès (RFJS) dénonce des menaces de mort auxquels font face des travailleurs agricoles haïtiens à la frontière de Tisous/Bois d’orme, se trouvant entre El Limon et Fonds-Verrettes, à l’ouest d’Haïti. En effet, une psychose de peur règne dans ce point frontalier suite à la traversée du côté haïtien dans la zone de Bois d’Orme 2, le 5 octobre 2014,  de 6 bœufs dont 5 auraient été blessés et l’autre tué.

Elie Sévère, un agriculteur haïtien de 49 ans et père de 5 enfants a été sauvagement tabassé à La Manigua (localité frontalière dominicaine de Pedernales voisine de Bois d’Orme, section communale d’Anse-à-Pitre,  Haïti) par un militaire dominicain connu sous le nom de Maxeno, dans la matinée du 12 septembre 2014, a rapporté Franck Louis, Secrétaire de la Coordination zonale du Réseau Frontalier Jeannot Succès (RFJS) à Anse-à-Pitre.

Les Coordinations binationales du Réseau Frontalier Jeannot Succès (RFJS) ont commémoré,  le mercredi 13  août  2014, à la frontière de Miguel/Cañada (Centre),  le 14ème anniversaire de la mort de Jeannot Succès, un jeune migrant haïtien qui avait été assassiné à Hondo Valle, République Dominicaine par des militaires dominicains.   «An n pote kole pou nou anpeche zak sasinay sa yo pou respè dwa moun ka blayi tout bon vre sou tout fwontyè a (Solidarisons-nous pour éviter la répétition  de ces actes d’assassinat en vue du respect des droits humains à la frontière) », tel a été le thème retenu dans le cadre de cette commémoration. 

Deux travailleurs haïtiens, Soiniel Timé  et Méristil ainsi connu ont été assassinés le 6 août 2014, à Limón une localité voisine de la commune frontalière de Fonds-Verrettes. Ce crime aurait été perpétré par un agent forestier dominicain connu sous le nom de Santo Israel, a appris le GARR.  

Dans le cadre de la commémoration du 10ème anniversaire des inondations qui avaient ravagé Fonds-Verrettes (Ouest), le Comité de Droits Humains de cette commune (KDMF) attaché au Réseau Frontalier Jeannot Succès (RFJS) a dressé, au cours d’une conférence de presse tenue à Port-au-Prince, le 22 mai 2014, un tableau sombre des conditions de vie de la population de cette zone.

Publié dans Actualité
Page 1 sur 3

Login Form



pornolar hizli porno erotik porno porno dergisi satilik yavru kopek satilik yavru kopekleri satilik yavru kopek kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek oteli