16 Jan, 2019

Les autorités dominicaines ont rapatrié, à la frontière de Belladère, 715 Haïtiens dont 20 femmes, durant le mois de juillet 2011. Ces Rapatriés-es ont été, pour la plupart, reconduits dans la soirée sans aucun mandat de rapatriement, en dehors du Protocole d’accord sur les mécanismes de rapatriement paraphé entre les gouvernements haïtien et dominicain en décembre 1999. Le Point a de ce Protocole interdit les rapatriements nocturnes alors que le Point b fait obligation aux autorités dominicaines de remettre à la personne rapatriée un document attestant qu’elle a été reconduite.

Publié dans Migrants

 

Du vendredi 29 au dimanche 31 juillet 2011, plus d’une centaine d’artistes dominicains formant une caravane culturelle, ont fait le trajet Santo-Domingo/Port-au-Prince pour apporter un message de paix, de solidarité et de justice dans les relations entre Haïti et la République Dominicaine. Sur tout le parcours, des gens qui circulaient en véhicule, à pied ou qui se trouvaient tout bonnement sur leurs balcons n’ont pas manqué de questionner la sincérité de ce message, considérant l’assassinat récent d’une jeune étudiante haïtienne en territoire dominicain. Le vendredi 29 juillet, au niveau de Ganthier, quand la Caravane s’est arrêtée pour saluer la population de cette communauté, un jeune garçon a vite sorti un morceau de carton sur lequel il a inscrit « Vous devez faire cette solidarité d’abord en République Dominicaine en empêchant l’assassinat de nos compatriotes ».

 

Dans un spectacle riche en couleurs et sons, des artistes haïtiens et dominicains ont clôturé, dans la nuit du samedi 30 juillet 2011, la première édition de la Caravane culturelle de l’île. Le spectacle qui était prévu en début de soirée, a mis du retard pour démarrer en raison d’une pluie qui a commencé tôt dans l’après-midi et qui a mis du temps à s’arrêter.

 

« L’AEUCAH a appris avec la plus grande consternation, l’assassinat de l’étudiante haïtienne Rooldine Lindor …et condamne cet acte de barbarie avec la plus grande rigueur » lit-on dans un communiqué de l’Association, qui demande aux autorités dominicaines de « rendre justice en faveur de la victime ».

 

Les restes de Rooldine Lindor, 20 ans, étudiante à l’Université UTESA assassinée à Santo Domingo , ont été rapatriés à Port-au-Prince dans la matinée du vendredi 15 juillet 2011, a appris le GARR.

Page 5 sur 5

Login Form



mobil porno rokettube porno video porno izle