14 Nov, 2018

«Patisipasyon fanm ak respè kota a», c’est autour de ce thème que le GARR et ses partenaires ont commémoré dans plusieurs de leurs zones de travail, la Journée internationale de la Femme, le 8 mars 2017. Conférences-débats, théâtre, chants engagés, marche pacifique telles ont été les différentes activités réalisées pour marquer cette date dans les communes frontalières de Ganthier, de Belladère et de Cornillon/Grand-Bois. En cette occasion,  plusieurs centaines de femmes ont été mobilisées pour faire entendre leur voix.

Publié dans Droits de l'Homme

Mebíl Batista, le mineur dominicain qui s’était retrouvé au GARR depuis une semaine après s’être égaré à Port-au-Prince, a finalement trouvé son père, Rémy Franck, connu sous le nom de Maxo.

Vols reportés à plusieurs reprises, la ligne aérienne Insel Air est critiquée par des passagers-ères qui disent avoir subi de mauvais traitements de la part des responsables de cette compagnie.

Publié dans Actualité

Un mineur de 10 ans dénommé Mebíl Batista qui serait Dominicain d’origine haïtienne avait été retrouvé à Port-au-Prince, le 16 février 2017. Cet enfant qui parle plus facilement l’Espagnol que le Créole haïtien, aurait été expulsé à la frontière de Jimani/Malpasse avec son père haïtien, Maxo Rémy, au cours de la première semaine du mois de février 2017.

Massilot Belton, 37 ans, père de 5 enfants, a été lâchement abattu par balles au bord de la rivière Massacre séparant le point frontalier officiel de Ouanaminthe-Dajabón.  Ce crime est survenu, le 14 février 2017, aux environs de 1h PM,  a informé Mireille Pierre, représentante du GARR basée dans cette commune frontalière.

11 février 2015-11 février 2017, cela fait bientôt deux ans depuis l’assassinat par pendaison du jeune migrant haïtien, Harry Claude Jean. Ce crime abominable perpétré, on se le rappelle, dans un Parc dominicain, Ercilia Pepin, avait été suivi de l’incendie du bicolore haïtien. Cet évènement malheureux s’était produit à Santiago, une ville de la République Dominicaine.

Une nouvelle pratique se développe dans les opérations de rapatriement d’Haïtiens à la frontière haïtiano-dominicaine. Des agents de la migration accompagnés de militaires dominicains ont arrêté 21 ressortissants haïtiens et les ont reconduits au point frontalier de Carisal/Elias Piña, le 9 février 2016. Au nombre desquels figurent 5 femmes commerçantes résidant à Thomassique (Centre) et qui fréquentent régulièrement le marché frontalier de Biasou/Banicá.

Le Groupe d’Appui aux Rapatriés et Réfugiés (GARR) se dit indigné face à la décision de la Chambre civile, du Commerce et du travail de Monte Plata d’annuler, le 9 septembre 2016, l’acte de naissance délivrée en 1984 à Juliana Deguis Pierre, une ressortissante dominicaine d’origine haïtienne. Mme Deguis Pierre avait reçu ce document originel du bureau d’état civil de la Première Circonscription de Yamasá, République Dominicaine.

 

Le corps de Jemps Janvier, 34 ans, assassiné à l’arme blanche,  le 30 décembre 2016, est retenu par l’Etat Brésilien. Ses funérailles  qui étaient prévues depuis le 21 janvier 2017, ont été annulées  du fait que les autorités brésiliennes veulent transporter le cadavre au cimetière tout en interdisant d’ouvrir le cercueil.

Publié dans Migrants

A l’initiative du Comité National de Lutte contre la Traite des Personnes (CNLTP), une visite a été effectuée dans le département du Sud d’Haïti du 23 au 26 janvier 2017. Cette activité a été réalisée en partenariat avec le GARR et la Brigade de Protection des Mineurs (BPM) de Port-au-Prince. Par cette démarche, le CNLTP entendait se renseigner sur l’existence du phénomène de la traite qui a déjà causé beaucoup de torts à la famille haïtienne. Dans le cadre  de cette tournée, on a visité les communes suivantes : Cayes, Cavaillon, Camp-Perrin et Aquin.

Publié dans Droits de l'Homme

Login Form



mobil porno rokettube porno video porno izle