pornolar sibel kekilli pornoları travesti porno sex videoları hd pornolar amat�r sex lezbiyen sikiş hd porno gay porno porno film izle rus porno sex izle t�rk pornolar asyalı porno
26 Jun, 2017
jeudi, 16 février 2012 16:42

Activités et Axes de Travail du GARR

 Le GARR a entrepris depuis 1991 de nombreuses actions en vue d’accueillir les personnes expulsées de la République Dominicaine, porter secours à celles qui sont les plus en difficulté, participer à leur réinsertion dans le milieu, sensibiliser l’opinion publique sur la situation des immigrants haïtiens et leur famille, dénoncer le trafic et la traite de personnes qui a cours à la frontière haitiano-dominicaine et plaider en faveur du respect des droits de ces migrants tant sur le plan national qu’international. Face à la situation de non droit à la frontière, le GARR a élargi son champ d’action pour prendre en compte différents types de violation de droits humains qui surviennent dans cette zone. Le GARR appuie à la frontière un réseau de comités de droits humains, le Réseau Frontalier Jeannot Succès (RFJS), qui observe la situation des droits humains et apporte son assistance aux victimes.

Suite au tremblement de terre qui a secoué Haïti le 12 janvier 2010, le GARR a développé un programme d’urgence et ensuite de réhabilitation des personnes déplacées vivant dans des camps et dans des familles d’accueil à la frontière haitiano-dominicaine. Dans ce programme, il utilise une approche de droits humains et met particulièrement l’accent sur le droit au logement et la prévention des risques auxquels sont exposés les déplacés/es internes (risque de violence sexuelle à l’égard des femmes et des fillettes, risque de maladies comme le VIH/Sida et le choléra etc). Dans ce contexte, le GARR participe également dans les débats autour du processus de « Reconstruction » en Haiti en insistant pour que ce processus se fasse dans le respect du droit à la participation des populations concernées et l’équité de genre.

Les principales interventions faites par le GARR se concentrent autour de trois grands volets :

Le Plaidoyer:

  • Information-Communication à travers la publication mensuelle d’un bulletin et/ou notes de presse, des interventions dans la presse, la diffusion d’informations sur un site web, l’organisation de journées de réflexions, de débats sur des thèmes touchant la migration, la frontière, les droits des réfugiés, des déplacés internes ;
  • Etudes sur le trafic de main d’œuvre, sur les femmes haïtiennes dans la migration en République Dominicaine, sur les causes du trafic et de la traite d’enfants et de femmes, sur la migration et le VIH Sida, sur la problématique de l’Etat Civil en Haïti avec accent sur les actes de naissance
  • Publication de rapports annuels et/ou ponctuels sur la situation des droits des migrants haïtiens
  • Elaboration de propositions liées à des questions relatives aux droits des migrants et leur soumissions aux autorités (propositions pour lutter contre le trafic et la traite de personnes, pour doter chaque haïtien d’un acte de naissance et d’une carte d’identification nationale, pour élaborer une politique migratoire, pour réorganiser les consulats et offrir de meilleurs services aux immigrants haïtiens à l’étranger, pour gérer la migration haïtienne vers la République Dominicaine) etc.
  • Discussions entre haïtiens et dominicains sur la Migration, la frontière, les droits humains etc.
  • Rencontres diverses en Haïti, en République Dominicaine et dans d’autres pays sur les immigrants haïtiens.
  • Lobbying auprès des autorités haïtiennes pour influencer certaines politiques et décisions ;
  • Intervention auprès des instances internationales telles la Commission Interaméricaine de Droits Humains en faveur des immigrants haïtiens ;
  • Dénonciation, protestations, manifestations contre les abus sur les immigrants et sur les usagers de la frontière.

Le renforcement organisationnel

  • Formation des acteurs sur un ensemble de droits : ample formation d’un réseau de droits humains à la frontière sur différents aspects des droits humains, incluant l’observation, la collecte de données, la préparation de rapports etc.
  • Mise en place au niveau de la frontière de comités d’accueil des rapatriés et d’observation des droits humains. Appui à ces comités pour se mettre en réseau.
  • Renforcement du partenariat avec des organisations dominicaines travaillant avec les immigrants haïtiens et avec des organisations haïtiennes de plaidoyer et de défense des droits humains ;
  • Formation des déplacés sur leurs droits et les risques auxquels ils sont exposés
  • Formation sur les bonnes conditions d’émigration pour des candidats et communautés de départ
  • Formation et sensibilisation sur l’importance des documents d’identité dans le processus migratoire
  • Appui à de groupes de la frontière exposés aux violations de leurs droits (petites commerçantes par exemple) pour s’organiser et se former
  • Renforcement de la synergie entre organisations de femmes et divers acteurs de la frontière pour lutter contre les violences sexuelles et renforcer le leadership des femmes ;
  • Renforcement du GARR en ressources humaines, formation du personnel en droits humains.

L’Assistance légale :

  • Accompagnement de personnes victimes auprès des autorités compétentes
  • Accompagnement administratif et judiciaire à des demandeurs d’asiles et/ou personnes réfugiées en Haïti
  • Collecte de données sur les cas de violation et leur suivi par-devant la justice ou autres instances
  • Visite des prisons frontalières
  • Suivi de cas de violations des droits de groupes de migrants par-devant des tribunaux internationaux
  • Appui pour la récupération/obtention de documents d’identité pour rapatriés et déplacés (actes de naissance et carte d’identification nationale)

Accueil des victimes, assistance humanitaire, Réinsertion/Réhabilitation:

  • Mise en place de petites structures d’accueil dans 4 zones frontalières
  • Assistance humanitaire aux expulsées les plus en difficulté (nourriture et logement temporaire pour une nuit, soins de santé, référence chez des structures spécialisées de santé, accueil de victimes de viols)
  • Appui à la construction de logements pour des rapatriés et déplacés
  • Fourniture de moyens d’existence pour des déplacés et rapatriés
  • Appui à la réinsertion de femmes et d’enfants victimes de trafic et de traite ou déplacés (appui scolaire, appui psycho-émotionnel)
  • Camp pour des enfants rapatriés et déplacés.
  • Formation pour des jeunes déplacés et rapatriés et alphabétisation pour les adultes.
  • Etc.

Login Form



pornolar hizli porno erotik porno porno dergisi satilik yavru kopek satilik yavru kopekleri satilik yavru kopek kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek oteli